Modifié

Le César du meilleur film d'animation pour "Ma vie de Courgette"

"Ma vie de Courgette" triomphe aux César [RTS]
"Ma vie de Courgette" triomphe aux César / L'actu en vidéo / 3 min. / le 24 février 2017
"Ma vie de Courgette", film franco-suisse co-produit par la RTS, a reçu vendredi soir à Paris le César du meilleur film d'animation. Ainsi que celui de la meilleure adaptation.

Réalisé par Claude Barras, "Ma vie de Courgette" est récompensé en tant que meilleur long métrage d'animation. Le film a aussi reçu le prix de la meilleure adaptation mais a toutefois échoué dans sa quête de recevoir le prix de la meilleure musique, qui est allé à Ibrahim Maalouf pour "Dans les forêts de Sibérie" et non à Sophie Hunger pour le film franco-suisse.

Après avoir reçu son prix des mains de Marthe Villalonga, Claude Barras s'est dit très fier pour ce film qui se voulait être "un hommage aux marginaux et une éloge de la faiblesse, pour raconter à nos enfants que les différences ne doivent pas être source de peur, mais de richesse".

Adapté du livre "Autobiographie d'une courgette", écrit en 2002 par Gilles Paris, "Ma vie de Courgette" raconte le destin d'Icare, un enfant de 9 ans élevé par sa mère alcoolique qui le surnomme "ma courgette". Lorsque celle-ci meurt par accident, il se retrouve dans un foyer, où il rencontre une petite troupe d'enfants abandonnés avec laquelle il se lie.

>> Lire aussi: Participer à la course aux Oscars coûte 650'000 fr. à "Ma vie de Courgette"

Pas de César pour Kacey Mottet Klein.

Le jeune acteur vaudois Kacey Mottet Klein n'a pas remporté le César qu'il espérait vendredi lors de la remise des César à Paris. C'est finalement Niels Schneider qui a été sacré pour le film "Diamant noir".

"Elle" doublement primé

Isabelle Huppert a reçu vendredi soir le César de la meilleure actrice pour le film "Elle" du Néerlandais Paul Verhoeven. L'actrice rousse en longue robe verte a déjà reçu le Golden Globe de la meilleure actrice et est en lice pour les Oscars, qui seront décernés dimanche.

Le thriller de Paul Verhoeven a également reçu le César du meilleur film.

L'appel de George Clooney

George Clooney s'est lui vu attribuer un César d'Honneur durant la soirée et en a profité pour faire un duo comique avec Jean Dujardin sur scène. L'acteur américain a aussi lancé un appel à la défense de la liberté dans l'Amérique de Trump.

"Nous nous décrivons comme les défenseurs de la liberté ... mais nous ne pouvons pas défendre la liberté à l'étranger si nous l'oublions chez nous", a-t-il déclaré en recevant son César. L'acteur a fait de nombreuses allusions à la présidence de Donald Trump soulignant que "le monde traverse des changements importants, pas tous dans le bon sens".

George Clooney et Jean Dujardin d'humeur badine aux César [RTS]
George Clooney et Jean Dujardin d'humeur badine aux César / L'actu en vidéo / 6 min. / le 24 février 2017

Frédéric Boillat/olhor/afp

Publié Modifié

Les principaux prix

- Meilleure actrice: Isabelle Hupert, "Elle"

- Meilleur acteur: Gaspard Ulliel, "Juste la fin du monde"

- Meilleur film: "Elle", Paul Verhoeven

- Meilleur réalisateur: Xavier Dolan, "Juste la fin du monde"

- Meilleur acteur dans un second rôle: James Thierrée, "Chocolat"

- Meilleure actrice dans un second rôle: Déborah Lukumuena, "Divines"

- Meilleur espoir masculin: Niels Schneider, "Diamant noir"

- Meilleur espoir féminin: Oulaya Amamra, "Divines"

- Meilleur scénario original: "L'effet aquatique"

- Meilleure adaptation: "Ma vie de courgette"

- Meilleur film d'animation : "Ma vie de courgette"

- Meilleur documentaire : "Merci Patron !"

- Meilleur premier film : "Divines"

Les réalisatrices françaises payées 42% de moins que les hommes

Le salaire moyen d'une réalisatrice française est inférieur de 42% à celui de son homologue masculin, selon une étude du Centre National du Cinéma et de l'image animée (CNC) parue vendredi.

Menée de 2006 à 2015, cette étude sur la place des femmes dans l'industrie cinématographique et audiovisuelle avait pour but de chiffrer les écarts entre hommes et femmes et de montrer leur répartition dans les professions de ce secteur.

Concernant la production, les femmes sont payées en moyenne 38% de moins que leurs homologues masculins.

Les budgets accordés aux réalisatrices sont aussi inférieurs: 3,5 millions d'euros en moyenne contre 4,7 millions pour les hommes.