Modifié

L'Ours d'or de Berlin décerné au film hongrois "On body and soul"

La réalisatrice hongroise Ildiko Enyedi a reçu l'Ours d'or pour "On body and soul". [Jens Kalaene - Keystone]
La réalisatrice hongroise Ildiko Enyedi a reçu l'Ours d'or pour "On body and soul". [Jens Kalaene - Keystone]
Le festival du film de Berlin a décerné samedi soir son Ours d'or du meilleur film à "On body and soul", de la réalisatrice hongroise Ildiko Enyedi. Deux coproductions de la RTS ont également été primées.

Histoire d'amour réalisée sur un mode poétique, "On body and soul" (Corps et âme) parle d'un homme et d'une femme se désirant mais ne parvenant pas à communiquer. Sauf dans le rêve qu'ils partagent, où elle apparaît en biche et lui un cerf.

Le Finlandais Aki Kaurismäki a quant à lui reçu l'Ours d'argent du meilleur réalisateur. Il a été acclamé par la critique pour "L'autre côté de l'espoir", véritable plaidoyer pour les réfugiés. Le film parle de la rencontre entre Khaled, un migrant syrien échoué contre son gré dans la grisaille finlandaise, et un restaurateur local séparé de sa femme alcoolique, qui va lui venir en aide.

Ours d'argent du Grand jury à "Félicité"

Autre Ours d'argent, celui du Grand jury revient à "Félicité", du Franco-Sénégalais Alain Gomis. Ce film dramatique trace l'histoire d'une chanteuse dans un bar de Kinshasa, en RDC, dont la vie bascule quand son fils de 14 ans est victime d'un accident de moto.

L'actrice sud-coréenne Kim Min-hee a reçu le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans le film de son compatriote Hang Sang-soo, "On the Beach at Night Alone". L'Autrichien Georg Friedrich est sacré meilleur acteur pour sa prestation dans "Bright Nights", où il incarne un père qui tente de renouer avec son fils adolescent lors d'un voyage en Norvège.

Deux coproductions de la RTS primées

Par ailleurs, le film de Raoul Peck "Je ne suis pas votre nègre" a obtenu le Prix du public pour le meilleur documentaire. Cette co-production de la RTS est également nominée aux Oscars.

>> Lire aussi: "Je ne suis pas votre nègre", au coeur des tensions raciales aux Etats-Unis

Dans "Je ne suis pas votre nègre", qui sortira en Suisse le 22 mars, le cinéaste haïtien fait résonner le roman inachevé de l'écrivain afro-américain James Baldwin, entrepris en 1979 pour rendre hommage à trois de ses amis défenseurs de la cause noire, Medgar Evers, Malcolm X et Martin Luther King, tous morts assassinés "avant 40 ans".

Le Prix du meilleur documentaire du festival a lui été attribué à "Ghost Hunting" de Raed Andoni, également co-produit par la RTS. Dans cette expérience cinématographique en forme de thérapie collective, le réalisateur palestinien forme un groupe éclectique d'anciens prisonniers pour recréer Al-Moskobiya, le centre d'interrogatoire israélien où il a été lui-même emprisonné.

"Ghost Hunting" sera projeté à Genève le 15 mars dans le cadre du Festival du film et forum international sur les droits humains, et "Je ne suis pas votre nègre" le 17. Les deux films sortiront ensuite au cinéma et seront diffusés sur la RTS avant la fin de l'année.

>> Sujet également traité dans le 19h30 samedi soir sur RTSUn

ats/tmun

Publié Modifié

Tribune anti-Trump à Berlin

Cette année, la Berlinale s'est transformée en tribune pour les opposants à la politique de Donald Trump et à son décret migratoire, actuellement suspendu, visant des pays majoritairement musulmans.

"Je veux que l'on sache qu'il y a de nombreuses personnes dans mon pays qui sont prêtes à résister", a déclaré dès l'ouverture l'actrice américaine Maggie Gyllenhaal, membre du jury.

Egalement membre du jury, le Mexicain Diego Luna a lui profité de son passage pour manifester devant l'ancien mur de Berlin et dénoncer le projet de barrière entre le Mexique et les Etats-Unis que souhaite bâtir le président américain.