Publié

Mézières, le dessinateur de "Valérian et Laureline", raconte la genèse de la BD de SF adaptée par Luc Besson

Valérian et Laureline, une série BD créée par Pierre Christin et Jean-Claude Mezières. [Dargaud]
La genèse des aventures de Valérian et Laureline / RTSCulture / 8 min. / le 22 septembre 2016
Luc Besson adapte au cinéma la BD "Valérian et la Cité des 1000 planètes". Le film sort en juillet 2017. Jean-Claude Mézières, dessinateur de la saga, raconte la genèse de la saga.

A Lausanne dans le cadre du festival BD'Fil, Jean-Claude Mézières était au micro de Fifi pour "Brazil", à qui il a raconté la genèse de la saga "Valérian" mettant en scène le célèbre duo d'agents spatiaux-temporels Valérian et Laureline.

L'idée germe dans l'esprit de Jean-Claude Mézières et de Pierre Christin, des amis d'enfance, à la suite de leur retrouvailles aux Etats-Unis dans les années soixante. Le premier y réalise son rêve d'enfant de devenir cow-boy et travaille dans un ranch. Le second est professeur de littérature française à Salt Lake City.

Sans emploi durant un hiver, Mézières trouve refuge chez Christin. Ils écrivent alors à quatre mains une histoire courte de six pages. Ils demandent à Jean Giraud, créateur de Blueberry que Mézières a rencontré lors de ses études à l'Ecole des Arts appliqués, de la placer dans un magazine de BD français. Goscigny, qui dirige Pilote, publie "Le Rhum du punch" en 1966.

On a dit, on va faire une histoire de science-fiction, puisque personne ne fait de science-fiction. Nous étions passionnés de littérature de science-fiction.

Jean-Claude Mézières, dessinateur de BD, évoquant la genèse de "Valérian et Laureline"

Par la suite, ils décident d'écrire une histoire plus longue. A cette époque, le western est l'un des sujets majeurs dans la BD. Tous deux sont fans de littérature de science-fiction. La littérature de SF américaine et française, très florissante à l'époque, les incite à se lancer dans des mondes imaginaires. Ils écrivent une nouvelle page de la BD avec cette saga qui a inspiré Luc Besson et en son temps Georges Lucas, qui ne l'a jamais officiellement avoué!

>> Pour en savoir plus, écouter le chapitre sur le "pillage" de Georges Lucas:

Jean-Claude Mezières.
Les héros de Jean-Claude Mézières plagiés par Georges Lucas / RTSCulture / 5 min. / le 22 septembre 2016

Fifi Congiusti/hof

Publié

Une source d'inspiration pour beaucoup

Luc Besson n'est pas le premier à être inspiré par l'univers des bédéastes Jean-Claude Mézières et Pierre Christin. Pour lʹanecdote, Georges Lucas a pillé leur œuvre pour créer Dark Vador. Il nʹa jamais jugé fair-play de les remercier, ni même de les citer dans un générique ou une interview. Et pourtant, à eux seuls, Christin et Mézières ont influencé au cours des cinq dernières décennies pléthore de dessinateurs et de réalisateurs de film de SF avec leur saga Valérian. JC Mézière nʹa jamais sombré du côté obscur de la force en se lançant dans un procès sans fin, préférant publier une planche en 1983 avec la princesse Leia, Luke Skywalker, Valérian et Laureline attablés dans un bar intergalactique en train de discuter.

Quelques mots sur le film à venir

La sortie du nouveau film de Luc Besson, "Valérian et la cité des mille planètes", est annoncée pour le 21 juillet 2017. Ce space-opéra bénéficie d'un budget colossal, 197 millions d'euros, le plus élevé de toute l'histoire du 7e art hexagonal. Depuis sa tendre enfance, le réalisateur français a mordu à la série parue initialement dans Pilote. Il est devenu au fil des album publiés chez Dargaud un fan inconditionnel de cette saga imaginée par JC Mézieres et Pierre Christin. Créant pour l'occasion un scénario nouveau, s'inspirant malgré tout de quelques éléments piochés au hasard de la vingtaine d'épisodes que compte le BD, Luc Besson devrait ravir les fans autant que les néophytes.