Modifié

"Toni Erdmann", la sensation cannoise enfin sur les écrans

Une scène du film "Toni Erdmann", avec Peter Simonischek et Sandra Hüller. [Komplizen Film]
Cinéma: "Toni Erdmann", la sensation cannoise enfin sur les écrans / Vertigo / 5 min. / le 23 août 2016
Aujourd'hui sort en salle un film qui avait fait sensation à Cannes: "Toni Erdmann", de l'Allemande Maren Ade. Le film a été boudé par le jury, mais il était le grand favori de la critique, qui lui aurait volontiers décerné la Palme d'or. Selon Raphaële Bouchet, c'est LE film à voir cette année.

Cette comédie de 2h40 raconte comment un père farceur (Peter Simonischek) vient s'immiscer dans la vie bien rangée de sa fille (Sandra Hüller), cadre supérieure à Bucarest.

Dans "Toni Erdmann", il y a la figure du père, un personnage un peu rebutant, qui embarrasse tout le monde avec ses gags grossiers. Et il y a sa fille, froide comme un glaçon, qui travaille pour une entreprise de consulting à Bucarest. En débarquant à l'improviste dans le quotidien de sa fille, le père lui réserve quelques blagues, mais surtout, il la met face à la vacuité de son existence.

>> La bande annonce du film:

L'humour pour porter le drame

"Toni Erdmann" n'est que le troisième film de Maren Ade, mais elle fait preuve d'une incroyable maîtrise de l'écriture, du rythme et de la mise en scène. Sous couvert de l'humour, ce drame parvient à raconter à la fois le désespoir des personnages, leur amour profond, mais aussi les ravages de l'économie de marché et les prisons mentales dans lesquelles les humains se jettent parfois de leur plein gré.

Les comédiens Sandra Hüller et Peter Simonischek forment un duo exceptionnel faisant de ce "Toni Erdmann" est une expérience de cinéma inoubliable.

Raphaële Bouchet / ld

Publié Modifié

Synopsis

Quand Ines, femme d'affaire d'une grande société allemande basée à Bucarest, voit son père débarquer sans prévenir, elle ne cache pas son exaspération. Sa vie parfaitement organisée ne souffre pas du moindre désordre, mais lorsque son père lui pose la question "es-tu heureuse?", son incapacité à répondre est le début d'un bouleversement profond. Ce père encombrant et dont elle a honte fait tout pour l'aider à retrouver un sens à sa vie en s'inventant un personnage: le facétieux Toni Erdmann…