Modifié le 09 juillet 2016 à 22:38

Le NIFF couronne un film d'horreur iranien pour sa 16e édition

Le festival a connu une fréquentation stable avec plus de 35'000 spectateurs en 9 jours.
Le festival a connu une fréquentation stable avec plus de 35'000 spectateurs en 9 jours. [© Nicolas Brodard - NIFF]
La 16e édition du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) s’est achevée samedi soir sur une affluence stable. Le Narcisse du meilleur film est revenu à "Under the Shadow", de l'Iranien Babak Anvari.

Pendant neuf journées estivales, les spectateurs, 35'500 personnes au total, ont afflué dans les salles obscures de Neuchâtel, réaffirmant la popularité du genre fantastique, ont indiqué les organisateurs au terme de la manifestation.

Samedi soir, la cérémonie de remise des prix a été suivie de la projection de "The Hanmaiden", du Sud-Coréen Park Chan-wook.

C'est le président du Jury international Luis Ospina, cinéaste colombien, qui a remis le "Narcisse", doté de 10'000 francs, à "Under the Shadow". Le premier long-métrage de l'Iranien raconte l'histoire d'une mère et de sa fille, ayant des problèmes relationnels alors que la petite semble possédée par un esprit. Le tout sur fond de post-révolution dans le Téhéran des années 1980, après la guerre entre l'Iran et l'Irak.

>> Voir le trailer (sous-titre en anglais):

Cette 16e édition du NIFF a aussi été marquée par le concert délivré par le réalisateur et compositeur américain John Carpenter.

>> Le concert de John Carpenter en images au 19h30:

NE: John Carpenter était en concert dans le cadre du Festival du Film Fantastique
19h30 - Publié le 06 juillet 2016

Plateforme de rencontre

Pour la directrice artistique Anaïs Emery, citée dans le communiqué, "la relève du cinéma suisse a pu côtoyer la génération émergente de réalisateurs et producteurs latino-américains ainsi que les plus grands experts mondiaux dans les domaines de la création d'image digitale, de la scénarisation des séries fantastiques ou du développement dans le domaine du Serious Game. Un rôle de plateforme que le festival entend continuer à renforcer".

ats/sbad

Publié le 09 juillet 2016 à 22:30 - Modifié le 09 juillet 2016 à 22:38