Publié

Avec "Lʹimmensità", Emanuele Crialese explore l'identité de genre

Le réalisateur italien Emanuele Crialese. [Marc Bertorello - AFP]
L'invité: Emanuele Crialese, "Lʹimmensità" / Vertigo / 23 min. / le 12 janvier 2023
Dans son cinquième long métrage très personnel, "L'immensità", le réalisateur italien Emanuele Crialese explore les liens de la famille et l'identité de genre dans la Rome des années 1970. Penélope Cruz, Vincenzo Amato et Luana Giuliani y forment un détonnant trio.

Dans la Rome des années 1970, le couple de l’Espagnole Clara (Penélope Cruz) et du Sicilien Felice Borghetti (Vincenzo Amato) emménage dans un nouvel appartement en banlieue avec ses trois enfants. Clara et Felice ne sont plus amoureux, mais n’arrivent pas à se quitter. Clara se consacre alors entièrement à ses enfants pour compenser, bien que ses relations avec sa fille aînée Adriana (Luana Giuliani) deviennent rapidement tendues.

Non seulement la jeune fille de 12 ans ressent les tensions dans le couple de ses parents, mais elle commence à remettre en question son identité sexuelle, rejetant le nom d'Adriana et se faisant appeler Andrea. Ce qui va pousser le lien qui unit encore la famille vers un point de rupture.

>> A voir: la bande-annonce du film en VO

Film très personnel

L'identité de genre à travers le personnage d'Adriana et la masculinité toxique via l'infidèle et violent Felice sont au coeur de "L'immensità". Dans son cinquième film, Emanuele Crialese revient à la chronique familiale dans un récit comportant aussi une dimension autobiographique puisque le réalisateur italien n'a pas toujours été un homme. A la dernière Mostra de Venise, où le long métrage a été présenté en compétition, le cinéaste avait en effet évoqué son coming out trans entamé dans les années 1980.

"L'immensità" constitue en tout cas à ce jour le film le plus personnel d'Emanuele Crialese en explorant les questions des normes et en se basant sur les souvenirs personnels du réalisateur. "Je suis aussi très intéressé par la psychologie évolutive des enfants. Parce que notre première forme de socialisation et de rapport avec le monde arrive à travers notre première relation avec la famille", explique-t-il à la RTS. Et d'estimer que le métrage est sans doute l'aboutissement de ses réflexions sur la famille fragmentée, problématique, dysfonctionnelle où chacun se retrouve coupé en deux entre réalités et aspirations.

Propos recueillis par Anne Laure Gannac

Adaptation web: olhor

"L'immensità", de Emanuele Crialese avec Penélope Cruz, Vincenzo Amato, Luana Giuliani, Aurora Quattrocchi, Alvia Reale, Chiara Polizzi. A voir actuellement dans les salles romandes.

Publié