Publié

Un festival en ligne pour découvrir les œuvres d'oubliées du cinéma muet

La chronique culturelle (vidéo) - Un festival néerlandais de film muet disponible en ligne [RTS]
La chronique culturelle (vidéo) - Un festival néerlandais de film muet disponible en ligne / La chronique culturelle (vidéos) / 2 min. / le 14 janvier 2022
Remettre en lumière l'héritage profondément enfoui de pionnières du 7e art, tel est l'objectif de l'édition 2022 du festival hollandais de films muets Nederlands Silent Film Festival. A voir en live streaming jusqu'à dimanche soir.

Le Nederlands Silent Film Festival (NSFF) a débuté ce jeudi et propose plusieurs séances en live streaming accompagnées de musiciens qui jouent en direct pour accompagner les projections. L'édition 2022 rend hommage à des pionnières du cinéma muet, devant et derrière la caméra. Une façon de réhabiliter l'œuvre de ces femmes sciemment effacée de l'histoire du 7e art.

A la découverte d'œuvres "ressuscitées"

Parmi les films à l'affiche du festival, la comédie romantique "The Floor Bellow" avec Mabel Normand. En 1918, date de sortie du film, une époque où les femmes étaient considérées comme "pas très drôles", l'actrice américaine était une des grandes stars comiques du cinéma burlesque. La projection de "The floor bellow" est d'autant plus intéressante que le film a longtemps été considéré comme perdu avant d'être retrouvé et restauré en 2018.

>> A voir, le film "The Floor Bellow":

Les cinéastes françaises sont aussi à l'honneur au NSFF avec deux films de la réalisatrice avant-gardiste Germaine Dulac: "L'invitation au voyage" et "La souriante madame Beudet". Ce dernier, tourné en 1921, est considéré comme le premier film développant un point de vue féministe. Autrice du premier film surréaliste, tourné un an avant Luis Buñuel et au bénéfice d'une impressionnante filmographie d'une quarantaine de films, Germaine Dulac est rapidement oubliée après sa mort en 1942.

Deux courts-métrages d'Alice Guy

Alice Guy, contemporaine de Georges Méliès et de Léon Gaumont, est également à l'affiche du festival néerlandais avec deux court-métrages de type western. L'œuvre de cette femme à l'origine de la toute première fiction de cinéma et réalisatrice de plus de mille films a failli disparaître à jamais, son nom étant rayé des catalogues de la Gaumont et ses films détruits, perdus ou attribués "par erreur" à des hommes de son entourage.

Pour 10 euros, les spectatrices et spectateurs ont accès aux quatre projections en live streaming du vendredi au dimanche à 20H30. Les films d'Alice Guy sont projetés samedi à 14h30.

Miruna Coca-Cozma/sb

Nederlands Silent Film Festival, séances à 14h30 et 20h30 jusqu'au 16 janvier. 

Publié