Modifié

Le double combat de la reine de la soul Aretha Franklin porté à l’écran

Le film "Respect" retrace la vie d'Aretha Franklin. L'icône américaine de la soul n'est pas la seule à faire l'objet d'un biopic [RTS]
Le film "Respect" retrace la vie d'Aretha Franklin. L'icône américaine de la soul n'est pas la seule à faire l'objet d'un biopic / 19h30 / 2 min. / le 7 septembre 2021
"Respect", de la cinéaste sud-africaine-américaine Liesl Tommy, raconte l'ascension d’Aretha Franklin, de ses débuts d'enfant de chœur dans l’église de son père à sa renommée internationale. Une émancipation artistique et personnelle.

Aretha Franklin a vécu une vie mouvementée. Ce biopic, à voir depuis mercredi dernier sur les écrans romands, le montre bien. "Respect" raconte son enfance brisée par le décès de sa maman à l’âge de 9 ans, sa grossesse à 12 ans, son père autoritaire, son mari violent et son addiction à l’alcool. Il retrace vingt ans de la vie de la chanteuse (1950-70), jusqu'à ses neuf premiers albums, et s'attarde aussi sur son militantisme et son implication pour les droits civiques des Afro-Américain(e)s.

Pour incarner la reine de la soul, l'actrice et chanteuse Jennifer Husdson, révélée par le télécrochet "American Idol" et qui avait reçu en 2007 l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour le film "Dreamgirls". La comédienne de 39 ans a chanté et enregistré en direct sur le plateau, ainsi qu'appris à jouer du piano pour l'occasion. C'est Aretha Franklin elle-même qui, quelques années avant sa mort, a choisi Jennifer Husdson pour jouer ce rôle, notamment parce que les deux femmes partagent une série de tragédies personnelles.

>> A voir, la bande-annonce du film "Respect":

Films biographiques musicaux en vogue

Avant Aretha Franklin, d'autres chanteuses ont eu droit à leur biobic. Il y a eu Judy Garland, incarnée par une incroyable Renée Zellweger dans "Judy", qu'on a pu voir sur les écrans romands l'an dernier. Ce printemps, c’était au tour de l'une des plus grandes chanteuses de jazz, Billie Holiday. "Ce sont de très beaux personnages, avec des destins qui dépassent celui de la musique, parce qu’on parle aussi racisme, ségrégation. Il y a donc toute une histoire américaine qui est intéressante", estime Stéphane Gobbo, chef de la rubrique culturelle au journal Le Temps, interrogé par la RTS.

Et dans cette lignée de films sur des chanteuses, on attend au mois de novembre prochain le long-métrage de et avec Valérie Lemercier "Aline", un film librement inspiré de la vie et de l’œuvre de Céline Dion.

Tous ces biopics, est-ce un hasard du calendrier? Peut-être, mais pas que… L’ère post #MeToo y est sans doute pour quelque chose. "On est dans ce trend de personnages féminins. Il y a plein de choses intéressantes à faire sur les femmes, elles ont été moins présentes en musique, selon Stéphane Gobbo. J’imagine qu’un biopic sur Patti Smith pourrait être absolument passionnant."

"Amazing Grace-Aretha Franklin" plus intéressant

Si "Respect" se montre plaisant, il reste assez convenu et hélas "d'une facture très classique" pour séduire totalement, estime le critique cinéma de la RTS Rafael Wolf. Il préfère renvoyer vers un autre film amplement plus intéressant sur la Lady Soul, le documentaire "Amazing Grace-Aretha Franklin" (2019) d'Alan Elliott et Sydney Pollack.

En janvier 1972, elle enregistre un album live dans une église intimiste du quartier de Watts à Los Angeles. Le disque de ce concert mythique, "Amazing Grace", devient l’album de gospel le plus vendu de tous les temps, consacrant le succès de la reine de la soul. Pour des raisons techniques, les images de ce concert n'avaient jamais été dévoilées jusqu'à ce film. Il est disponible notamment sur la plateforme de vidéos à la demande cinefile.

>> A voir, la bande-annonce du film "Amazing Grace":

Sujet TV: Julie Evard

Adaptation web: Pauline Rappaz

Publié Modifié