Publié

Double marche cannoise pour l'actrice genevoise Souheila Yacoub

L'actrice Souheila Yacoub. [Tobias Schwarz - AFP]
La Quinzaine des Réalisateurs de Cannes reçoit l'étoile montante du cinéma genevois : interview de Souheila Yacoub / Forum / 4 min. / le 10 juillet 2021
La comédienne suisse Souheila Yacoub est à Cannes pour défendre "Entre les vagues" d'Anaïs Volpé et "De bas étage" de Yassine Qnia. Deux longs métrages qui concourent dans la Quinzaine des réalisateurs.

Elle était déjà venue à Cannes en 2018 avec "Climax" de Gaspar Noé, mais c'est la première fois que l'actrice genevoise foule le tapis rouge de la Croisette pour défendre "deux films aussi vertigineux", comme elle le dit. "Je ne réalise toujours pas que je suis ici pour défendre ces longs métrages réalisés dans des conditions si difficiles à cause du Covid", explique à la RTS Souheila Yacoub. C'est surtout une fierté, après une année blanche pour Cannes.

Elle incarne Margot au côté de Déborah Lukumuena (césarisée pour "Divines") dans "Entre les vagues" de la réalisatrice Anaïs Volpé. Le film met en scène deux amies inséparables, férues de théâtre.

Déborah Lukumuena et Souheila Yacoub dans "Entre les Vagues", d'Anaïs Volpé. [Copyright KMBO]Déborah Lukumuena et Souheila Yacoub dans "Entre les Vagues", d'Anaïs Volpé. [Copyright KMBO]

Souheila Yacoub est aussi à l'affiche de "De bas étage", de Yassine Qnia, qui raconte comment un perceur de coffres de petite envergure tente de sortir de sa spirale délinquante pour reconquérir la mère de son petit garçon d'un an.

>> A regarder, la bande-annonce de "De bas étage":

Une combattante

On connaît Souheila Yacoub pour ses rôles dans "Les Sauvages", série de Canal+ avec Roschdy Zem, Marina Foïs et Amira Casar, mais aussi dans "No Man's Land", une mini-série israélienne franco-belge de Maria Feldman, Eitan Mansuri et Amit Cohen mêlant thriller et espionnage. La comédienne y incarne une combattante kurde contre l'Etat islamique, un rôle qui lui a demandé beaucoup d'entraînement et d'implication, puisqu'elle a dû apprendre le kurde et le maniement des armes.

>> A voir, la bande-annonce de la série "No Man's Land"

Ancienne membre de l'équipe nationale suisse de gymnastique rythmique (niveau olympique), elle s'est naturellement tournée vers le théâtre pour mieux s'exprimer à travers les mots et la voix. "C'était comme une évidence de faire du théâtre, de monter sur scène, parce que la gymnastique imposait un usage trop strict du corps, explique-t-elle. Je connais mon corps par coeur, je sais comment l'utiliser sur un plateau".

>> A voir, le portrait de Souheila Yacoub

Le portrait de Souheila Yacoub [DR - RTS]
Le portrait de la comédienne genevoise Souheila Yacoub / L'actu en vidéo / 2 min. / le 9 septembre 2019

Qu'est-ce que ces années de sport pratiquées à un très haut niveau lui ont apporté? "Je suis disciplinée, et pas tout le monde l'est dans le milieu du cinéma", répond du tac au tac Souheila Yacoub.

>> A lire également: Notre dossier spécial sur le Festival de Cannes

Propos recueillis par Renaud Malik

Adaptation web: Miruna Coca-Cozma

Publié