Publié

Josiane Balasko s'incruste sans gêne dans "Un tour chez ma fille"

Josiane Balasko: “Un tour chez ma fille". [Pathé Production]
L'invitée: Josiane Balasko, "Un tour chez ma fille" / Vertigo / 20 min. / le 2 juin 2021
Après "Retour chez ma mère", Eric Lavaine réalise une suite à sa comédie avec "Un tour chez ma fille". Il redonne le premier rôle à l'actrice française Josiane Balasko qui s'incruste chez sa fille aînée et son gendre.

Cinq ans après "Retour chez ma mère", le réalisateur français Eric Lavaine signe la suite de sa comédie à succès. Dans "Un tour chez ma fille", c'est donc la mère, toujours incarnée par la truculente Josiane Balasko, qui débarque chez son aînée, campée par Mathilde Seignier, et son gendre, interprété par Jérôme Commandeur. Alexandra Lamy, qui jouait l'une des filles du premier volet, ne figure en revanche pas dans la distribution.

En raison de travaux dans son appartement, la mère s'incruste pour "quelques jours" avant de finalement rester "quelques mois", alors que le couple se trouve en pleine thérapie. Entre décalages générationnels et quiproquos, le film reconduit les recettes de "Retour chez ma mère". Avec une Josiane Balasko qui confond par exemple troc et échange, s'épanchant sur ses soirées échangistes passées.

Les questions sexuelles sont d'ailleurs abondamment évoquées dans "Un tour chez ma fille", où l'actrice française aux plus de 80 films semble s'amuser énormément dans son rôle de maman envahissante qui se sent comme à la maison, prépare les dîners, accapare la télévision ou réorganise la cuisine.

>> A voir, la bande-annonce du film:

"Le secret de la comédie, c'est avoir de l'énergie"

"Il fallait faire une comédie un peu différente de la première. C'était plus intéressant pour Eric Lavaine de me faire débarquer cette fois chez un couple plutôt que chez mon autre fille célibataire (...) Du coup, elle qui se sentait jalouse et délaissée dans le premier volet est à présent très contente de voir sa mère s'installer chez elle mais débordée par son sans gêne", explique Josiane Balasko à la RTS.

Femme apparaissant plus libérée dans le film que sa fille, Josiane Balasko excelle ici à prendre un peu trop ses aises au côté de ce couple qui bat de l'aile et estime toujours que "le secret de la comédie, c'est avoir de l'énergie pour le rythme. Et je crois que j'en ai encore à revendre".

Propos recueillis par Pierre Philippe Cadert et Rafael Wolf

Adaptation web: olhor

"Un tour chez ma fille", de Eric Lavaine, à voir dès le 16 juin dans les salles romandes.

Publié