Modifié

Le NIFFF fête ses 20 ans à la Cinémathèque, avec 12 films majeurs

L'affiche du NIFF 2021, réalisée par le collectif neuchâtelois Supermafia. [Supermafia/NIFF]
Le NIFFF fête ses 20 ans à la Cinémathèque Suisse avec une rétrospective de 12 films / Vertigo / 5 min. / le 19 avril 2021
Le festival du film fantastique de Neuchâtel (NIFFF) propose un panorama de films fantastiques pour célébrer son vingtième anniversaire. En provenance de Corée, dʹEspagne ou des Etats-Unis, ces films sont ce qui se fait de mieux dans le genre.

Le Festival international du film fantastique de Neuchâtel (NIFFF) se déroulera du 2 au 10 juillet. "Nous espérons exister de manière physique et sans trop de contraintes", dit Loïc Valceschini, directeur artistique de cette édition.

Mais avant son ouverture officielle, et pour fêter ses 20 ans, le festival se délocalisera durant quelques jours à la Cinémathèque suisse à Lausanne. Treize films sont programmés dès mercredi, jour de la réouverture de la Cinémathèque, pour une rétrospective qui comprend le meilleur du genre sur deux décennies.

De Tarantino à Park Chan-wook

L'affiche du NIFF 2021, réalisée par le collectif neuchâtelois supermafia, [supermafia/NIFF]L'affiche du NIFF 2021, réalisée par le collectif neuchâtelois supermafia, [supermafia/NIFF]Le programme démarre mercredi avec "Zatoichi" de Takeshi Kitano et se clôturera le 30 avril avec "Melancholia" de Lars von Trier. D'autres réalisateurs connus sont à l'affiche, comme Quentin Tarantino (avec "Boulevard de la mort"), Lynn Ramsay ("We need to talk about Kevin"), Park Chan-wook ("Old Boy"), Jaume Balaguero ("REC") ou Michael Haneke ("Funny Games U.S"). La Suisse est aussi représentée par Lisa Brühlmann et son film "Blue my Mind".

Une affiche dystopique pleine d'espoir

"Nous voulions nous pencher sur une double évolution, en reflétant les transformations du genre sur ces deux dernières décennies, tout en revenant sur des cinéastes, des courants et des pays qui ont marqué le fantastique autant que le NIFFF", explique Loïc Valceschini.

A signaler, la belle affiche de cette édition anniversaire, conçue par le collectif neuchâtelois Supermafia, qui montre des rameurs dans la nuit pour rejoindre un écran géant. Elle est à la fois apocalyptique et pleine d'espoir. "Elle exprime bien ce que nous vivons en période de pandémie, chacun rame de son côté tout en vivant une expérience commune", poursuit le directeur artistique qui précise que le programme définitif sera donné le 17 juin.

Propos recueillis par Anne-Laure Gannac/mcm

Festival international du film fantastique de Neuchâtel (NIFFF), du 2 au 10 juillet.

Publié Modifié