Modifié le 17 mars 2020 à 10:27

"Forte", une comédie douce amère autour du surpoids de Melha Bedia

Rendez-vous culture: Julie Evard reçoit Katia Lewkowicz, réalisatrice du film Forte et Melha Bedia, actrice.
Rendez-vous culture: Julie Evard reçoit Katia Lewkowicz, réalisatrice du film Forte et Melha Bedia, actrice. 12h45 / 11 min. / le 03 mars 2020
Katia Lewkowicz réalise "Forte", une comédie douce-amère dont l'actrice principale Melha Bedia cosigne le scénario. La jeune soeur de Ramzy y évoque son surpoids, le regard pesant des autres et la pole dance comme voie d'émancipation.

Si l'important est d'être soi-même, c'est plus compliqué pour Nour, 20 kilos en trop et un bonnet en guise de coupe de cheveux. Elle ne semble jamais être une option pour aucun mec. Bien déterminée à enfin séduire, elle pense avoir trouvé la solution imparable en suivant des cours de pole dance. Avec l'aide d'une prof un peu particulière et de ses deux meilleurs amis tout aussi paumés qu'elle, Nour va surtout essayer d'apprendre à s'accepter.

Après "Pourquoi tu pleures?" (2010) et "Tiens-toi droite" (2013), Katia Lewkowicz réalise cette comédie douce amère où Melha Bedia, qui en cosigne le scénario un peu convenu, brille par son autodérision au côté de Valérie Lemercier. "L'histoire est née dans un club de striptease, lors de l'anniversaire d'un copain. J'étais la seule fille habillée... J'ai commencé à observer les filles qui faisaient du pole dance et j'ai trouvé ça pas vulgaire du tout, hyper beau au contraire (...) Je voyais tous ces hommes avec des étincelles dans les yeux qui les regardaient voler autour de la barre, alors je me suis qu'un jour un mec me regarderait comme ça. Il fallait que j'écrive un film", détaille à la RTS la jeune soeur de l'humoriste et comédien Ramzy.

>> A voir, la bande annonce de "Forte"

 

Alors que Katia Lewkowicz dit avoir été séduite "par l'humour irrésistible" de Melha Bedia qu'elle ne connaissait pas auparavant. "Je suis tombée amoureuse de cette fille en la voyant sur scène dans un de ces spectacles. J'ai vu d'abord un corps incroyable d'une fille qui s'assumait et petit à petit autre chose, un supplément d'âme. J'ai donc voulu la filmer pendant deux ans pour qu'elle devienne une icône pour toutes les jeunes filles".

"Forte" est donc très inspiré de l'histoire personnelle de Melha Bedia, qui se décrit souvent comme "une femme en surpoids, myope, arabe, musulmane et vierge" et qui dans le film expose ses doutes et ses espoirs et, surtout, le regard pesant des autres. La sortie du film "Forte" était annoncée pour le 18 mars sur les écrans romands, mais est reportée pour cause de coronavirus.

Interview: Julie Evard

Texte et adaptation web: Olivier Horner

Publié le 13 mars 2020 à 09:00 - Modifié le 17 mars 2020 à 10:27