Publié le 06 mars 2020 à 16:47

Les films que vous recommande RTS Culture

"En avant", un hommage à la fantasy.
"En avant", un hommage à la fantasy. [Disney-Pixar]
Quatre sorties cette semaine, mais aucune qui suscite d'enthousiasme débordant. On aime le documentaire sur Jacques Dubochet, on est plus réservé sur "De Gaulle" et le dernier Pixar. Restent trois belles rétrospectives et quelques perles toujours à l'affiche.

Entre l'épidémie de coronavirus qui invite plutôt à rester chez soi et plusieurs films dont la sortie a été repoussée en septembre pour ne pas sacrifier leur potentiel commercial, le cinéma ne tient pas la grande forme cette semaine. On compte tout de même quatre sorties, dont deux documentaires, un film d'animation et un faux biopic avec Lambert Wilson. Mais surtout trois rétrospectives, celle de l'Américain William Friedkin ("French Connection" ou "The Exorcist"), et de l'Iranien Abbas Kiarostami, à la Cinémathèque de Lausanne. De son côté, les cinémas du Grütli à Genève poursuivent jusqu'au 13 mars leur rétrospective consacrée à Nanni Moretti.

"Citoyen Nobel": pour découvrir les talents d'acteur de Jacques Dubochet

C'est la sortie de la semaine qui réunit le plus d'opinions positives de la part des critiques de l'émission "Vertigo". Pourquoi? Parce qu'il est rare d'entrer dans l'intimité d'un prix Nobel. Parce que Jacques Dubochet, célébré sur le tard, fait l'apprentissage de la notoriété et de ses conséquences. Parce que l'homme de 77 ans n'a rien perdu de sa capacité à s'émerveiller et à se battre pour le climat. Parce que le film est modeste, ou fait semblant de l'être, comme son héros qui révèle d'authentiques qualités de comédien. Parce que le documentaire de Stéphane Goël redonne foi dans le genre humain.

>> A lire, notre article consacré au film:  Jacques Dubochet, un "Citoyen Nobel" dans l'objectif de Stéphane Goël

>> A voir: la bande-annonce du film "Citoyen Nobel"

>> A voir, Jacques Dubochet aux Journées de Soleure:

Le prix Nobel de chimie Jacques Dubochet était à Soleure pour le film qui lui est consacré "Citoyen Nobel".
19h30 - Publié le 25 janvier 2020

 

"De Gaulle": (éventuellement) pour Lambert Wilson

Mai 1940. L'armée française s'effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. Fraîchement promu général, Charles de Gaulle veut infléchir le cours de l'Histoire. Tandis qu'il rejoint Londres pour monter la résistance, sa femme Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l'exode.

>> A voir, la bande-annonce du film:

"De Gaulle", qui devait initialement s'intituler "Libres", n'est pas un biopic à proprement parler puisqu'il ne s'intéresse qu'au mois qui précède l'appel du 18 juin. Le film, qui entend mêler le Charles intime au de Gaulle historique, reste très sage. Même ce qui devrait être le clou du film, l'appel du 18 juin, manque d'éclat et de grandeur. Et le jeu de Lambert Wilson? "Il n'imite jamais le général, et cette distanciation est bienvenue" dit Rafael Wolf qui juge néanmoins la mise en scène "poussiéreuse". Pour Raphaële Bouchet, Lambert Wilson est en voie de momification.

>> A écouter, l'interview avec Lambert Wilson: 

Lambert Wilson dans "De Gaulle" de Gabriel Le Bomin.
SND Distribution
Vertigo - Publié le 03 mars 2020

"En Avant": pour sortir avec vos enfants

Dans la banlieue d'un univers imaginaire, deux frères elfes se lancent dans une quête extraordinaire pour découvrir s'il reste encore un peu de magie dans le monde. Des centaures, des satyres, des licornes, des cyclopes....ce sont quelques-unes des créatures qui peuplent "En Avant", 22e film des studios Pixar. Lesquels, achetés par Disney, se lancent pour la première fois dans l'heroic fantasy sans toutefois renoncer aux thèmes qui leur sont chers: l'abandon, le deuil, les valeurs fraternelles et la filiation.

>> A voir, la bande-annonce du film:

 

Si la critique en général est plutôt très bonne, l'équipe de "Vertigo" n'a pas été convaincue par ce nouvel opus."C'est le cahier des charges de Disney avec le désir de rester original comme Pixar. Mais la greffe ne prend pas" dit Vincent Adatte, co-fondateur de La Lanterne magique.

>> A écouter, le débat cinéma de "Vertigo": 

"En avant", un hommage à la fantasy.
Disney-Pixar
Vertigo - Publié le 04 mars 2020

"Fiancées": pour voir l'Egypte de l'intérieur

Premier film de Julia Bünter, "Fiancées" suit le parcours de trois femmes égyptiennes, une artiste, une chrétienne et une musulmane, vers le mariage. "Un premier film intéressant mais qui se heurte à la logique du panel" pour Vincent Adatte. "Un long métrage qui aurait mérité d'être plus court" pour Raphaële Bouchet.

>> A voir, la bande-annonce du film:

 

Et encore...

"Dark Waters": parce que le cinéma peut être d'utilité publique

Robert Bilott, avocat spécialisé dans la défense des industries chimiques, change de camp quand il découvre que la région de son enfance est empoisonnée par une usine du puissant groupe Dupont. Afin de faire éclater la vérité sur cette pollution mortelle, il va risquer sa carrière, sa famille et sa propre vie.

Todd Haynes s'éloigne de son cinéma de prédilection, le mélodrame flamboyant, pour embrasser un genre qu'il adore comme spectateur: le film-enquête. Basé sur une histoire vraie, le réalisateur de "Carol" réussit un film dans la lignée du grand cinéma populaire militant américain des années 1970.

 

"L'homme invisible": pour savourer un film d'horreur intelligent

Le roman de H.G. Wells (1897) a été porté à l'écran, grand ou petit, une vingtaine de fois. Pourtant, le réalisateur Leigh Whannell réussit à surprendre avec sa revisite féministe du sujet: que se passerait-il si un psychopathe avait le pouvoir de devenir invisible? Film d'horreur, certes, mais un des plus pertinents pour dénoncer la violence faite aux femmes: un agresseur que personne ne voit et une femme qui appelle au secours mais qu'on n'entend pas et qu'on dit folle. Avec l'exceptionnelle Elisabeth Moss ("La Servante écarlate").

 

"Judy": pour la performance de Renée Zellweger

Le film s'attache à la dernière année de la vie de l'actrice et chanteuse Judy Garland. Usée par l'alcool et les médicaments, endettée jusqu'au cou, la star déchue accepte un contrat de plusieurs concerts à Londres.

Adaptation de la pièce "End of Rainbow", "Judy" entremêle scènes de concerts et flash-backs qui rappellent l'enfance abusée et sacrifiée de celle qui est devenue la plus grande icône gay. Le film permet à Renée Zellweger, qui chante elle-même, d'offrir une prestation étourdissante qui lui a valu un Oscar.

 

"Les secrets du Dr. Ruth": portrait attachant de la sexologue nonagénaire

A 90 ans, la sexologue Ruth Westheimer évoque devant la caméra de Ryan White le chemin parcouru depuis sa petite enfance en Allemagne jusqu'à ses décennies de gloire aux Etats-Unis. Survivante de l'Holocauste, elle a fait l'éducation sexuelle de plusieurs générations d'Américains, a été la première à mettre des mots sur la sexualité, à parler de la jouissance féminine et à sortir l'homosexualité de la honte.

A lire également, les recommandations de la semaine dernière: Les films que vous recommande RTS Culture

RTS Culture/mcm

Publié le 06 mars 2020 à 16:47