Publié le 04 mars 2020 à 09:10

Netflix lance sa première série originale "made in Africa"

L'application du géant du streaming Netflix sur un téléphone.
Netflix fait un pas de plus pour s'imposer sur le marché africain Le 12h30 / 1 min. / le 03 mars 2020
"Queen Sono", série sud-africaine d'espionnage, a été lancée vendredi sur la célèbre plateforme qui entend conquérir de nouveaux abonnés sur le continent.

Pour compenser sa croissance ralentie aux Etats-Unis, Netflix parie sur le marché africain. Selon le cabinet américain Digital TV Research, les revenus issus de la vidéo à la demande pourraient être multipliés par 6 d'ici 2025. Quelle est donc sa stratégie?

Une production made in Africa

Pour gagner de nouveaux abonnés africains, Netflix misait jusqu'à présent sur des acquisitions, notamment plusieurs films nigérians issus de "Nollywood", deuxième industrie mondiale en termes de production. La plateforme, qui a fait son entrée sur le continent début 2016, a décidé de franchir le pas avec un vrai produit made in Africa, "Queen Sono", du réalisateur sud-africain Kagiso Lediga.

>> A voir, la bande annonce de "Queen Sono":

Lancée le 28 février, cette série mêle espionnage, glamour et action. Elle raconte les tribulations d'une agente secrète sud-africaine (Pearl Thusi) qui enchaîne les missions tout en restant hantée par le souvenir de sa mère. La saga a été tournée dans plusieurs pays d'Afrique et dans des langues différentes alors que la bande-son a été confiée aux artistes locaux.

D'autres séries sont en cours

Laisser les Africains raconter leurs propres histoires, tel est l'objectif affiché par Netflix. C'est aussi pour elle le plus sûr moyen de concurrencer les autres plateformes déjà installées en Afrique.

L'offensive ne s'arrête pas là. Netflix a déjà annoncé une nouvelle série originale, "Blood and Water", de la réalisatrice Nosipho Dumisa. Son sujet? Une adolescente qui découvre le passé secret de sa famille en Afrique du Sud. Autre projet: un dessin animé autour de quatre super héroïnes dans une Zambie du futur.

Sujet proposé par Julie Liardet

Adaptation web: Marie-Claude Martin

Publié le 04 mars 2020 à 09:10