Grand Format

"Le Gendarme de Saint-Tropez", une bouffonnerie devenue culte

Introduction

Conçu comme une "petite comédie sans prétention", avec un budget aussi léger qu’un bikini, "Le Gendarme de Saint-Tropez" sort en 1964. Ce film décontracté, nu, ensoleillé, gendarmesque, parfois dépassé ou vieillot, est devenu complètement culte. Et même si la critique n’y a trouvé absolument aucun intérêt, le film a très vite caracolé en tête du box-office.

Chapitre 01

Le synopsis

Promu Maréchal des logis-chef, Ludovic Cruchot (Louis de Funès) est muté dans le Var, à Saint-Tropez. Il débarque en ville un beau matin d’été avec sa fille Nicole (Geneviève Grad) et découvre une brigade un peu paresseuse, dirigée par l’adjudant Gerber (Michel Galabru). A ses côtés, Fougasse, Merlot, Tricard et Berlicot.

Le seul souci de la brigade est la chasse aux nudistes. Chargé de maintenir l’ordre, Cruchot fait du zèle et réussit un coup de filet spectaculaire qui pourrait lui valoir de l’avancement.

Pendant ce temps, sa fille Nicole, éblouie par Saint-Tropez, s’amuse avec la jeunesse dorée et s’invente un père milliardaire américain dont le yacht est amarré dans le port.

Louis de Funès et Geneviève Grad dans "Le Gendarme de Saint-Tropez".
Louis de Funès et Geneviève Grad dans "Le Gendarme de Saint-Tropez". [Marcel Dole - AFP]

Après moult péripéties, voici le maréchal des logis-chef Cruchot embarqué malgré lui dans une affaire de tableau volé. Il finira pas arrêter les voleurs et tout rentrera dans l’ordre dans la douceur de l’été.

>> A voir, la bande-annonce du "Gendarme de Saint-Tropez":

Chapitre 02

Le scénario

Après une petite mésaventure avec un gendarme débonnaire et fataliste à Saint-Tropez, le futur scénariste du film, Richard Balducci, rentre fâché à Paris en promettant à ce policier qu’il va lui tailler un costard cinématographique.

Il écrit donc un premier script, avec le vol du tableau, toute la population de Saint-Tropez, les jeunes oisifs et les locaux avec l’accent.

Il montre son histoire à Louis de Funès et à Jean Girault qui se marrent tous les deux. Evidemment, à l’heure où la Nouvelle Vague rallie tous les suffrages, une comédie légère, une bouffonnerie gendarmesque ne fait pas envie aux producteurs.

Finalement, c’est SMC qui s’engage à produire le film. On retravaille le scénario. Jacques Vilfrid écrit des dialogues. On ajoute une chasse aux nudistes, un fait réel. Un arrêté préfectoral édicté en 1963 interdit en effet le nudisme dans le Var. Et les gendarmes font, pour de vrai, la chasse aux cul-nus. En 1964, un car de CRS arrêtera 23 personnes sur les plages de Saint-Tropez. Quand le cinéma rattrape la réalité…

"Le Gendarme de Saint-Tropez" en 1964.
"Le Gendarme de Saint-Tropez" en 1964. [AFP]

Louis de Funès met également son grain de sel dans le scénario, peaufine son personnage un peu veule, et très "service service". Il crée ce gendarme obséquieux, agressif. C’est le comédien qui propose une bonne sœur roulant en 2CV. C’est aussi lui qui ajoute un détail décisif: la confrontation de son personnage explosif et d’un autre, plus débonnaire. Le second sera le supérieur hiérarchique du premier.

Chapitre 03

Le tournage

"J’ai connu trois périodes", explique Louis de Funès en interview. "Celle où je demandais aux producteurs ou aux réalisateurs s’ils n’avaient pas un petit quelque chose à me faire faire; la deuxième période, c’est celle où les copains metteurs en scène disaient: 'Tiens Fufu, j’ai un rôle qui pourrait te convenir'; enfin, on a fini par me demander s’il y avait un film que j’aimerais faire".

Le "Gendarme" fait partie de la deuxième catégorie.

Le tournage du film commence le 5 juin 1964 en extérieurs à Saint-Tropez. C’est le lieu idéal. Beau, chaud, pittoresque et au début de l’été pas encore envahi par les touristes.

"Le Gendarme de Saint-Tropez" est sorti en 1964.
"Le Gendarme de Saint-Tropez" est sorti en 1964. [Societe Nouvelle de Cinematographie - AFP]

Une partie des intérieurs est prévu dans les studios de la Victorine à Nice. Mais pour l’essentiel, on s’installe dans les paysage réels, dans la campagne varoise, dans l’arrière-pays qui mêle garrigue et cigales. L’équipe du film prend ses quartier dans un bâtiment abandonné par les gendarmes.

>> A voir, Louis de Funès et ses acolytes sur le tournage du film "Le Gendarme se marie":

C’est un tournage heureux et ensoleillé. Tout le monde s’entend bien. Le réalisateur, Jean Girault, travaille vite et bien. Il aime aussi laisser ses interprètes libres de leurs mouvements.

Il cadre assez large pour que ses acteurs puissent prendre leurs aises et évoluer devant la caméra. Le scénario évolue parfois en fonction des improvisations ou des idées des acteurs, Louis de Funès en tête.

Le comédien accentue ses mimiques, "mais ne joue pas comique". Car il faut rester à peu près crédible pour faire rire, comme il l’explique à Jacques Bofford pour l'émission "Carrefour" en 1968:

Le comédien livre quelques-uns de ses secrets.
Carrefour - Publié le 27 janvier 2018

Chapitre 04

La musique

Le film tourné en juin et juillet 1964 et doit sortir en septembre de la même année. La musique doit donc être enregistrée en août.

Mais comme c’est l’été, la plupart des musiciens et des compositeurs ne sont pas disponibles. Ce sont les grandes vacances. Raymond Lefebvre, contacté par Jean Girault avec qui il a déjà travaillé, refuse dans un premier temps.

"On a composé la chanson Douliou Douliou Saint-Tropez dans un esprit très yé-yé et ce avant le tournage puisqu’elle devait servir de play-back sur le plateau", se souvient le compositeur.

>> A écouter, la chanson "Douliou-douliou Saint-Tropez":

"Le reste de la musique devait être composé durant l’été, en plein mois d’août… J’avoue que composer la musique du "Gendarme de Saint-Tropez" ne m’emballait guère. De plus, je venais d’acheter une maison de campagne dans l’Oise et j’avais envie d’en profiter. Et puis, pour trouver des musiciens à Paris en plein été, il fallait se lever de bonne heure… Girault m’a supplié de ne pas le laisser tomber et j’ai cédé. Je lui ai demandé de me faire parvenir les minutages pour que je puisse travailler sur le film. J’ai donc vu débarquer son assistant, Tony Aboyantz, en 2 CV, dans ma ferme de l’Oise avec les rushes sous les bras! (rires) Je venais tout juste d’acquérir cette maison et je me revois installer une table de jardin, l’herbe jusqu’aux genoux, pour écrire la fameuse 'Marche des Gendarmes'. Je n’avais même pas de piano!"

C’est donc dans sa maison de vacances que Raymond Lefebvre invente la célèbre marche des gendarmes qui traversera tous les films de la série. Girault pense pasticher la marche du "Pont de la rivière Kwaï", ce qui signifie une musique entraînante, gaie, reconnaissable, facile à retenir.

>> A écouter, la "Marche des Gendarmes":

"J’ai donc joué le jeu", explique encore le compositeur. "J’ai écrit une marche sifflée mais musicalement, elle n’a rien à voir avec le thème de Malcom Arnold. "Le Gendarme de Saint-Tropez" a très bien marché, même si j’étais très sceptique quant à la réussite du film car "Faites Sauter la Banque", le film de Jean Girault de 1963, était un film moyen. Je me suis dit qu’il pourrait marcher par rapport à certains passages comme les séquences avec les nudistes, mais le succès du film nous a tous surpris. Je ne pensais pas à l’époque que le personnage de Ludovic Cruchot allait être l’objet de cinq autres films…"

Chapitre 05

Le succès du film

Le tournage se termine le 8 juillet 1964. Louis de Funès part tourner "Fantômas" dès le 15 juillet. Le 30 août, il commencera "Le Corniaud" de Gérard Oury avec son ami Bourvil.

Jean Girault part travailler son montage et son mixage. Personne ne peut imaginer que ce petit film comique sera un des succès de l’année 1964 et rendra célèbres tous ses protagonistes. A la surprise générale, dès que le film sort en salle début septembre 1964, il prend la première place du box-office.

>> A écouter, l'émission "Travelling" dédiée au film:

Louis De Funès est gendarme de Saint-Tropez, le film de Jean Girault sorti en 1964.
Marcel Dole/Photo12 - AFP
Travelling - Publié le 01 décembre 2019

Il reste ensuite pendant cinq semaines dans les trois meilleures places du box-office parisien. Le succès se confirme en province même si la presse descend le film, parlant de "gaudriole franchouillarde".

Certains critiques toutefois s’attendant à pire sont surpris et rient.

Louis de Funès remporte une Victoire du cinéma pour son rôle de Ludovic Cruchot dans "Le Gendarme de Saint-Tropez". Une des rares récompenses qu’obtiendra l’acteur.

En 1965, on tourne "Le Gendarme à New York". Puis "Le Gendarme se marie" en 68, "Le Gendarme en balade" en 70, "Le Gendarme et les extraterrestres" en 79 et "Le Gendarme et les Gendarmettes", le dernier, en 1982.

Cruchot, alias "Le gendarme de Saint-Tropez" a été l'un des personnages emblématiques interprétés par Louis de Funès. L'acteur s'est glissé 6 fois dans l'uniforme. Toujours en France, "Don Camillo", campé par Fernandel, a également connu 6 adaptations à l'écran.
Cruchot, alias "Le gendarme de Saint-Tropez" a été l'un des personnages emblématiques interprétés par Louis de Funès. L'acteur s'est glissé 6 fois dans l'uniforme. Toujours en France, "Don Camillo", campé par Fernandel, a également connu 6 adaptations à l'écran. [ - ]

Depuis, l’ancienne gendarmerie de Saint-Tropez est devenue en 2016 le Musée de la Gendarmerie et du Cinéma et les touristes visitent toujours Saint-Tropez sur les traces des gendarmes!

Crédits

  • Textes et proposition:

    Catherine Fattebert

  • Adaptation web:

    Melissa Härtel

  • Références:

    DICALE, Bertrand, "Louis de Funès; grimaces et gloire", Editions Grasset et Fasquelle, 2009

  • BONNOTTE, Stéphane, "Louis de Funès: jusqu’au bout du rire", Michel Lafon, 2002

  • RTS Culture

    Décembre 2019