Publié

"Eyes Wide Shut", le dernier rêve de Stanley Kubrick il y a vingt ans

Une scène du film "Eyes wide shut" de Stanley Kubrick. [Warner Bros - AFP]
"Le dernier rêve de Stanley Kubrick: enquête sur Eyes wide shut" / Nectar / 28 min. / le 9 octobre 2019
Ultime chef-d'œuvre du réalisateur américain Stanley Kubrick, "Eyes Wide Shut" fête cette année ses vingt ans. L'occasion de revenir sur la fabrication de ce drame érotique à la fois unique et mystérieux.

Dans son ouvrage "Le dernier rêve de Stanley Kubrick: enquête sur Eyes Wide Shut" qui sort fin octobre, le journaliste français Axel Cadieux raconte la création de ce film en se basant sur de nombreux témoignages récoltés auprès des protagonistes de l'époque.

Grâce à ce livre, on en apprend plus sur la personnalité de Stanley Kubrick, sur ses relations avec la Warner et sur la manière dont son dernier film a pu voir le jour. Une sortie qui s'est faite en juillet 1999 sans son réalisateur, mort de manière brutale quelques mois plus tôt.

"Eyes Wide Shut" est certainement le film le plus incompris de la filmographie de Kubrick. Et même si la plupart des oeuvres du réalisateur de "2001, l'odyssée de l'espace" ont été plus ou moins incomprises à leur sortie avant d'être considérées comme des chefs-d'œuvre, "Eyes Wide Shut" reste un film à part car il est le dernier du grand réalisateur américain.

Kubrick lui-même considérait "Eyes Wide Shut" comme sa plus belle contribution au cinéma

Axel Cadieux, auteur du livre "Le dernier rêve de Stanley Kubrick"

Un montage final qui questionne

Stanley Kubrick est mort avant la fin du montage final de "Eyes Wide Shut" et très vite des rumeurs ont circulé, insinuant que la version en exploitation dans les salles ne serait peut-être pas celle voulue par le réalisateur.

Afin de faire taire ces rumeurs, l'entourage de Kubrick a certifié que le réalisateur avait complètement fini le film. Et pourtant, selon Axel Cadieux, il existe des éléments évidents qui prouvent le contraire. Les affirmations de l'entourage n'ont finalement que fait enfler les incertitudes autour du produit final. On a dit que le film avait été remonté, que 30 minutes avaient été coupées, et même que Kubrick avait été assassiné. Avec, au final, cette question qui restera sans doute sans réponse: est-ce que le film qui a été montré au public est vraiment la version voulue par le réalisateur américain?

Traité souvent de tyran et d'obsessionnel du contrôle, Kubrick était quelqu'un de secret, vivant reclus dans un manoir en Angleterre, et s'entretenant très peu sur son travail. Difficile donc de savoir ce qu'il aurait désiré.

Ce que l'on sait par contre, c'est que pour cet ultime film, il a travaillé avec acharnement durant deux années. Une période où il dormait très peu, fumait beaucoup et avait une hygiène de vie déplorable. Une manière de vivre qui a sans doute joué un rôle dans sa mort brutale.

C'est son travail sur "Eyes Wide Shut" qui a fini par tuer Kubrick

Axel Cadieux, auteur du livre "Le dernier rêve de Stanley Kubrick"

Le couple Cruise-Kidman

Kubrick voulait absolument avoir Nicole Kidman et Tom Cruise dans son film, deux grandes stars qui vivaient alors une relation amoureuse. Il était primordial pour le réalisateur d'avoir des acteurs très impliqués pour raconter l'histoire d'un couple qui fantasme et qui se détruit avant de se retrouver.

Et avoir deux stars qui vivaient la chose dans leur chair était parfait. Il a ainsi pu composer avec la fragilité réelle du couple pour obtenir ce qu'il voulait. "Kubrick a vu leur relation se délier durant ces années-là et il a joué avec ça", estime Axel Cadieux. Les deux acteurs se sont d'ailleurs séparés très peu de temps après le film.

Mais un autre élément intéressait aussi Kubrick. A cette époque, Tom Cruise était déjà un éminent scientologue mais ce n'était pas le cas de Nicole Kidman. Et pour l'Eglise de scientologie, l'actrice était devenue une personne à supprimer de l'entourage de Tom Cruise.

Et "Eyes Wide Shut" parle aussi de logiques sectaires, de groupes occultes et de la manière dont on peut exclure et rejeter les intrus. Avoir Tom Cruise et Nicole Kidman était donc idéal à plus d'un titre.

>> A voir: La bande-annonce du film "Eyes Wide Shut" (en anglais)

Risque de censure

A travers le personnage incarné par Nicole Kidman, on voit une femme qui arrive à assumer complètement ses fantasmes et rêves sexuels tout en restant normale et amoureuse de son mari. Mais en exprimant très librement ses fantasmes, elle choque son mari, joué par Tom Cruise. Totalement bouleversé et fragilisé par ces révélations, celui-ci décide de vivre physiquement ce que sa femme a imaginé en rêve. Ce qui amène plusieurs scènes érotiques fortes, dont cette orgie sexuelle masquée qui va particulièrement marquer les esprits.

Très inquiet au sujet de la censure, car il voulait que ses films soient vus par le plus grand nombre sans pour autant qu'ils soient dénaturés, Kubrick - conscient de la nature sulfureuse de son oeuvre en cours - avait demandé qu'on lui apporte des vidéos de films récemment censurés aux Etats-Unis à cause de scènes de sexe. En comparant les scènes censurées avec son propre film et en particulier avec cette scène de l'orgie, le réalisateur américain pensait qu'il échapperait à la censure.

Et pourtant, elle frappera le film aux Etats-Unis. Juste après la mort de Kubrick, la Warner a ajouté numériquement, dans la version américaine seulement, des corps devant les actes sexuels jugés trop choquants. Une manière de faire que le réalisateur n'aurait sans doute jamais accepté.

Un chef-d'oeuvre de plus pour Kubrick

Au moment de sa sortie en 1999, le film était donc très attendu. Du fait qu'il réunissait Tom Cruise et Nicole Kidman, des douze ans d'attente depuis "Full Metal Jacket et des nombreuses rumeurs qui circulaient autour du film. On parlait de scènes pornos non simulées, du couple Cruise-Kidman qui se serait entredéchiré sur le tournage. L'attente était énorme.

Au départ pourtant, l’accueil s'est révélé plus que mitigé. Vingt ans plus tard, "Eyes Wide Shut" est entrée dans la légende et il est devenu, comme tant d'autres films de Slanley Kubrick, un chef-d'oeuvre intemporel.

Propos recueillis par Witold Langlois

Adaptation web: Andréanne Quartier-la-Tente

Axel Cadieux, "Le dernier rêve de Stanley Kubrick: enquête sur Eyes Wide Shut" (Editions Capricci). Sortie le 24 octobre 2019.

Publié