Modifié le 23 septembre 2019 à 12:26

"Game of Thrones" et "Fleabag", grands triomphateurs des Emmy

Emmys
Game of Thrones, Fleabag et la diversité à l'honneur aux Emmy Awards L'actu en vidéo / 2 min. / le 23 septembre 2019
La série médiévale-fantastique "Game of Thrones" a été sacrée dimanche soir à Los Angeles meilleure série dramatique lors de la 71e cérémonie des Emmy Awards, les récompenses de la télévision américaine. Le prix de la meilleure comédie est revenu à "Fleabag".

Si "Game of Thrones" a réussi un baroud d'honneur, décrochant douze récompenses pour son ultime saison, c'est la comédie britannique "Fleabag", noire et grinçante, qui a créé la véritable surprise de la soirée en s'imposant face à des concurrents comme "La fabuleuse Mme Maisel", "Veep" ou "Barry".

"Fleabag" a aussi raflé la mise de la "meilleure actrice" avec sa créatrice Phoebe Waller-Bridge, également primée pour le scénario lors de cette cérémonie, qui équivaut aux Oscars pour la télévision américaine.

"C'est tout simplement merveilleux et rassurant de savoir qu'une femme dégoûtante, tordue et en colère peut gagner aux Emmys", a lancé l'artiste avec son habituelle ironie, en référence à son personnage.

Meilleur second rôle à Peter Dinklage

Produite par la BBC et achetée par Amazon, "Fleabag" avait été ignorée l'an dernier par les Emmy Awards. Mais la seconde saison a suscité un vif engouement, de même que Mme Waller-Bridge, qui a déjà prévenu qu'il n'y aurait pas de saison 3.

A l'issue d'une huitième et dernière saison vivement critiquée, "Game of Thrones" aura assuré le minimum syndical, décrochant le prix de la meilleure série dramatique et celui du meilleur second rôle pour Peter Dinklage (Tyrion Lannister).

La saga HBO, la plus titrée de l'histoire de la télévision américaine, aura tout de même pour la troisième fois réussi à récolter douze Emmy Awards en une seule édition. La série avait déjà reçu dix Emmy Awards le week-end dernier lors d'une première salve de prix remis dans des catégories créatives et techniques.

La légendaire série médiévale-fantastique, pleine de sang, de fureur et de dragons, a toutefois échoué dans les catégories phares du meilleur acteur et de la meilleure actrice.

Acteur homosexuel et noir récompensé

Autre surprise, c'est Billy Porter qui a été désigné par l'académie des Emmy Awards "meilleur acteur dans une série dramatique" pour son rôle dans la série "Pose". Il est ainsi devenu le premier homme noir ouvertement homosexuel à être primé dans cette catégorie. Série produite par FX, "Pose" explore la culture des "bals" homosexuels dans le New York des années 1980 et 1990.

Côté meilleure actrice dramatique, c'est Jodie Comer, la redoutable tueuse à gage Villanelle dans "Killing Eve", qui s'est imposée face à sa partenaire Sandra Oh, favorite des nominations, et Emilia Clarke, adulée pour son rôle de Daenerys Targaryen dans "Game of Thrones".

ats/pym

Publié le 23 septembre 2019 à 08:35 - Modifié le 23 septembre 2019 à 12:26

Lisa Brühlmann repart les mains vides

La réalisatrice suisse Lisa Brühlmann est repartie les mains vides de Los Angeles. La native de Zurich, âgée de 38 ans, était en lice pour la réalisation du quatrième épisode de la deuxième saison de la série "Killing Eve".

La récompense de meilleur réalisateur dans une série dramatique et revenue à Jason Bateman "Ozark". "Game of Thrones", "The Handmaid's Tale" et "Succession" étaient également en lice.