Publié mercredi à 14:21

L'application qui permet aux malvoyants d'aller au cinéma

Bruno Quiblier, directeur de l'association Base-Court.
Bruno Quiblier, Regards Neufs Vertigo / 21 min. / mardi à 17:25
Bruno Quiblier et son association "Base court" ont mis en place un système d'audiodescription qui permet aux personnes en situation de handicap visuel de se rendre dans toutes les salles de Suisse. Le festival de Locarno en est aussi bénéficiaire.

Partager son amour du cinéma avec ceux qui ne peuvent pas voir. L’association Base Court, qui s'occupe de la promotion et du développement des formats courts en Suisse romande, a créé "Regards Neufs" pour s'acquitter de cette mission ambitieuse mais nécessaire.

Des cinéphiles qui ne peuvent pas voir

"L’idée nous est venue suite à une conversation avec un partenaire italien" raconte Bruno Quiblier, directeur de Base Court. "Il nous a demandé: "Qu’est-ce qui est fait en Suisse pour l’accessibilité auditive et visuelle dans le cinéma?" Je me suis alors rendu compte qu’on n’en savait rien. Nous nous sommes donc intéressés au sujet. Petit à petit, on a réalisé qu’il y avait un besoin et une cinéphilie aussi du côté de ceux qui ne peuvent pas voir."

En tant qu’amoureux du cinéma, nous voulons le rendre accessible

Bruno Quiblier

Comment fait-on pour comprendre un film lorsqu'on ne le voit pas? Le son aide certes, mais cela ne fait pas tout. La solution est l'audiodescription, une voix qui narre les actions qui se déroulent à l'écran par-dessus la bande-son originale. Beaucoup de films sont disponibles en audiodescription à la télévision et sur internet. Et si on veut se rendre au cinéma?

Une application qui change la donne

Pour répondre à cette question, "Regards Neufs" met à disposition les audiodescriptions des films du moment sur une application gratuite, "Greta".

Cette application change la donne, car elle permet d’aller au cinéma où on veut, quand on veut.

Bruno Quiblier

Les frissons du cinéma accessibles à tous

Selon Bruno Quiblier, il y a une réelle demande du public aveugle et malvoyant de découvrir les dernières sorties. "Disney mise beaucoup sur l’audiodescription, et ça marche très bien. Ce public veut aller voir les films des grosses franchises comme "Star Wars", "Avatar" et "Titanic"."

Les aveugles et malvoyants se mobilisent pour l'audiodescription au cinéma.
Les aveugles et malvoyants se mobilisent pour l'audiodescription au cinéma. [Philippe Desmazes - AFP]

Même si ces films contiennent de nombreux éléments de fiction ou "imaginés" - difficile de se représenter quelque chose qui n'existe pas en vrai comme un alien ou un sabre laser -, cela ne gâche en rien l'expérience: "L’ambiance sonore fait beaucoup et donne énormément d’informations. Dans "Star Wars", même si la personne n’a jamais vu de vaisseau spatial, elle l’entend. L'imagination n'a rien à voir avec la vue".

Des progrès du côté de Berne

Grâce au lobbying effectué par "Regards Croisés" et d’autres associations fédérales, de plus en plus de films jouissent de cet avantage. Depuis deux ans, l'Office Fédéral de la Culture demande à ce que  les films à gros budgets soient audiodécrits.

Mais beaucoup reste encore à faire: "Pour l’instant en Suisse, nous sommes la seule association qui rend ces audiodescriptions accessibles en salle, via Greta."

Présente au festival du film de Locarno, "Regards Neufs" a notamment mis à disposition l’audiodescription du film "La fille au bracelet" lors de sa projection sur la Piazza Grande.

Plus d’informations : https://www.base-court.ch/

Sujet: Pierre Philippe Cadert / Adaptation web: Myriam Semaani

Publié mercredi à 14:21

Comment ça marche

1. On télécharge l’application gratuite Greta, qui contient un catalogue de films.
2. "Regards Neufs" s’occupe de la mise à disposition des audiodescriptions dans l’application via les distributeurs suisses.
3. On télécharge le fichier du film qui nous intéresse.
4. Une fois au cinéma, on branche son casque ou son oreillette à son téléphone et on lance l’application. Le micro du téléphone s'enclenche et reconnaît la bande-son du film. La synchronisation est immédiate.
5. Ainsi, on entend simultanément l'audiodescription dans l’oreillette et la bande-son du film dans la salle.