Une vue de la Piazza Grande lors du 72e Festival de Locarno.

Une journée avec une personnalité du festival

Publié le 14 août 2019 à 21:46 - Modifié le 09 septembre 2019 à 09:52

Locarno en images, nos galeries photo

Que se passe-t-il dans les coulisses du Festival? Qui sont les personnalités qui le façonnent à longueur d'année? A quoi ressemble leur emploi du temps durant la manifestation?

Le temps d'une journée, RTS Culture s'est glissé pour vous dans les recoins secrets de la manifestation locarnaise à la rencontre de plusieurs personnalités et lieux liés au festival.

  • Au coeur de la cabine de projection

    Piazza Grande

    Au fond de la Piazza Grande, surplombant la marée de chaises en plastiques jaunes et noires, trône l'immense cabine de projection de la Piazza Grande de Locarno. C'est de là que sont lancés tous les films ainsi que les animations musicales qui précèdent les projections.

    RTS Culture a eu le privilège (rare!) de visiter l'intérieur de cette majestueuse boîte. A l'intérieur, concentration et professionnalisme, mais aucune tension. L'ambiance est sereine, le fruit d'une collaboration de longue date entre les membres de l'équipe, dont certains sont présents depuis des dizaines d'années.

    >> A voir, la galerie photo (à consulter sur desktop pour lire les légendes au complet):

  • Basil Da Cunha

    Réalisateur suisse

    Au Festival de Locarno, le réalisateur Basil Da Cunha présente l'unique film suisse à concourir dans la catégorie "Compétition internationale", "O Fim Do Mundo" ("La Fin d'un monde").

    RTS Culture a suivi le Morgien d'origine à Locarno le jour de la première projection mondiale de son film. Chronique en images d'une journée haute en couleurs et riche en émotions.

    >> A découvrir, le dossier de RTS Fiction consacré à "O fim do mundo", un film de Basil Da Cunha

    Synopsis du film: Après huit ans passés en maison de correction, Spira revient à Reboleira, un bidonville en cours de destruction dans la banlieue de Lisbonne. Tandis qu’il retrouve ses amis et sa famille, Kikas, un vieux trafiquant du quartier, lui fait comprendre qu’il n’est pas le bienvenu.

    >> A voir, la galerie photo (à consulter sur desktop pour lire les légendes au complet):

  • Lucius Barre

    Responsable du protocole

    Accueillir tous les jours sur le tapis rouge de Locarno les dizaines de personnes qui constituent les délégations des films, les stars et les moins stars, lancer à chacun un petit mot d'encouragement? C'est le travail de Lucius Barre.

    Fort de ses dizaines d'années d'expérience aux festivals de cinéma de New York, Rotterdam, Berlin et Cannes notamment, cet Américain est doté de nerfs à toute épreuve et d'une excellente mémoire. Des qualités indispensables pour sa fonction, qu'il exerce à Locarno depuis 10 ans. Matin et soir, Lucius gère le ballet des photographes dans une fascinante chorégraphie bien rodée.

    RTS Culture a suivi le temps d'une journée ce géant à la bonne humeur communicative.

    >> A voir, la galerie photo (à consulter sur desktop pour lire les légendes au complet):

  • Raphaël Brunschwig

    Directeur opérationnel

    Durant toute l'année, Raphaël Brunschwig est responsable de l’organisation et de la structure du Festival de Locarno. Il est notamment en charge des finances, des partenariats, du marketing, du sponsoring, de l’infrastructure, de la billetterie ou encore des ressources humaines.

    Mais durant le Festival, ses tâches changent du tout au tout. Son travail consiste alors principalement à représenter le Festival, partout et en tout temps. D'un apéritif à un autre, RTS Culture l'a suivi le temps d'une journée.

    >> A voir, la galerie photo (à consulter sur desktop pour lire les légendes au complet):

  • Lili Hinstin

    Directrice artistique

    Pour la deuxième fois de son histoire, le Festival de Locarno est dirigé par une femme, Lili Hinstin (la première était l'Italienne Irene Bignardi de 2001 à 2005), diplômée en langues, littérature et civilisation étrangères et ex-directrice d'Entrevues Belfort - Festival International du film depuis 2013.

    Le jour de l'ouverture du festival, RTS Culture s'est glissé dans les bottes (de pluie) de Lili Hinstin, qui signe sa première édition en tant que directrice artistique.

    Reportage en images d'une première journée passée aux quatre coins de la ville.

    >> A voir, la galerie photo (à consulter sur desktop pour lire les légendes au complet):