Publié

Le NIFFF et la Suisse célébrent "Alien", son monstre le plus illustre

Le festival a connu une fréquentation stable avec plus de 35'000 spectateurs en 9 jours. [© Nicolas Brodard - NIFF]
Cinéma: le NIFFF définit le cinéma fantastique depuis près de 20 ans / Vertigo / 6 min. / le 10 juillet 2019
Le Festival international du film fantastique de Neuchâtel rend hommage au grand classique de la science-fiction "Alien", 40 ans après sa sortie avec sa projection en 4K et un documentaire inédit du Suisse Alexandre O. Philippe. Retour sur un chef d'oeuvre.

C'est en 1979 que H. R. Giger démarre sa carrière, avec son univers monstrueux à nul autre pareil. Le réalisateur Ridley Scott fait mouche en lui confiant le bestiaire de son premier film d'horreur, "Alien".

Ce thriller de science-fiction, à la charge sexuelle, surréaliste et féministe, fascine aujourd'hui encore. A l'époque, c'est du jamais vu. Et s'il a souvent été imité, jamais ce chef-d'oeuvre du genre n'a été égalé. Nous autres Suisses aimons rappeler qui l'a inventé, parce que c'est un compatriote: H. R. Giger, qui a passé la majeure partie de sa vie à Zurich-Seebach.

Une créature immortelle

Après sa mort, il y a 5 ans, l'artiste fortement controversé a été inhumé à Gruyères, non loin de son musée, où une exposition est actuellement consacrée à la plus terrifiante de ses créatures.

L'artiste suisse pose avec son oeuvre en 1981 après la sortie du film "Alien". [Str - Keystone]L'artiste suisse pose avec son oeuvre en 1981 après la sortie du film "Alien". [Str - Keystone]

Mais ce n'est pas tout: le monstre de Giger est la star incontestée de l'édition 2019 du Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF), puisqu'une version remasterisée en 4K du film "Alien" y est présentée à l'occasion du jubilé de sa sortie. Du reste, le gagnant du concours NIFFF se voit traditionnellement décerner le "Prix H. R. Giger Narcisse", du nom de son créateur.

Une découverte fortuite

Le réalisateur Ridley Scott a mis en scène "Alien" et "Blade Runner", deux classiques de la science-fiction. [Justin TALLIS - AFP]Le réalisateur Ridley Scott a mis en scène "Alien" et "Blade Runner", deux classiques de la science-fiction. [Justin TALLIS - AFP]Peu de gens le savent: Giger ne voulait pas créer un alien quand il a imaginé son monstre. Inspiré par le "Necronomicon" de H. P. Lovecraft, il s'est surtout attaché à représenter une manifestation occulte de la mort.

Ridley Scott est le premier à imaginer une créature intergalactique monstrueuse, mais sans savoir comment la représenter. Lorsqu'il découvre le necronom dans un ouvrage illustré par Giger, il s'écrie: "C'est notre alien! Plus besoin d'en inventer un pour notre film".

Rien ne vaut l'original

Le reste entre dans l'histoire du cinéma: Scott emmène Giger à Hollywood et le film fait l'effet d'une bombe. Cerise sur le gâteau: il décroche l'Oscar des meilleurs effets spéciaux. Ce qui frappe aujourd'hui encore, c'est l'intemporalité du choc provoqué par la science-fiction.

Design visionnaire, mise en scène géniale, "Alien" n'a quasiment pas pris une ride. Tom Gabriel Fischer, co-directeur du Musée HR Giger pense savoir pourquoi: "Le film est digne d'un thriller psychologique d'Hitchcock. La créature est plus souvent suggérée que montrée, et encore... quelques fractions de secondes et par bribes. L'horreur réside en fait dans les visages des personnages et dans leur tête".

>> A voir, le grand format consacré à "Alien" (cliquez sur l'image ci-dessous):

Anaïs Emery, directrice du NIFFF, voit une autre raison à la longévité du film: "Le film pousse le public dans ses derniers retranchements. En tant que spectateur, vous devez tenir une difficile ligne de crête entre fascination et dégoût, la créature parvenant à créer un deux-en-un".

Il n'y a pas grand-chose à ajouter: 40 ans après sa sortie, "Alien" reste un monstre sacré du cinéma, avec ses multiples couches fantastiques.

 >> Que savez-vous du cinéma fantastique? Notre quiz.

Selim Petersen (SRF)/ld/mcc

Le documentaire "Memory: The origins of Alien" de Alexandre O. Philippe, NIFFF, le 12.07, Open Air, à 22:15. 

"Alien" de Ridley Scott, le 12.07, NIFFF, Open Air à 00:30.

Publié