Modifié le 24 juillet 2019 à 10:20

"Yves", un frigo intelligent transforme un rappeur raté en star du net

Philippe Katerine, William Lebghil, Doria Tillier - Yves - Face Cannes
Philippe Katerine, William Lebghil, Doria Tillier - Yves - Face Cannes Play / 4 min. / le 09 juillet 2019
Présenté à la Quinzaine à Cannes, "Yves", de Benoît Forgeard sort ce mercredi. Le film raconte l'histoire d'un rappeur tombé sous la coupe d'Yves, son réfrigérateur intelligent. Une comédie loufoque sur les dangers de l'intelligence artificielle.

Benoît Forgeard nous avait enthousiasmés avec "Gaz de France" qui mettait déjà en scène le chanteur Katerine. On était dans les coulisses du pouvoir en France, dans les sous-sol du Palais de l’Elysée, au plus fort d’une crise mondiale.

>> A voir: la bande-annonce du film "Yves" de Benoît Forgeard

Jerem vit dans la maison de sa grand-mère. Il ne fait que bouffer des bananes et... glander. Il est choisi sur un malentendu pour une expérience: une société lui paye ses courses et lui livre un frigo intelligent, qui se prénome Yves. En échange, il doit accepter que So, la chargée de projet du développement du frigo, vienne régulièrement chez lui pour contrôler comment ça se passe.

Casting quatre étoiles pour cette comédie romantique, avec William Lebghil en Jerem lunaire, Doria Tillier (ex-Miss Météo) en statisticienne chargée de projet, Philippe Katherine en manager dandy et enfin Yves, le frigo avec la voix d'Antoine Gouy.

Entre les deux, le frigo Yves ne se contente pas de signaler l'existence de yaourts périmés, mais il aide Jerem à s’élever dans la vie, en boostant des compositions de rap et en faisant de lui une vedette du net avec le titre "Carrément rien à branler". Yves le frigo intelligent prend des initiatives, s’immisce réellement dans sa vie, mais toujours pour le bien de Jerem.

>> A voir: le clip du morceau "Carrément rien à branler"

Le réalisateur Benoît Forgeard précise que "Yves" est véritablement interprété par Antoine Gouy. "Pas de post-production, [sa voix] n'a pas été réalisée après le tournage. Ce que l'on entend, ça vient du tournage. L' important pour moi c'était de faire en sorte que le frigo soit interprété en direct. De façon à ce que toutes les prises soient différentes et que l'on ne s'ennuie pas sur le plateau avec un objet qui aurait été mécanique", dit-il à la RTS.

L'intelligence artificielle et ses dangers?

Yves se présente comme une comédie loufoque qui donne à réfléchir, notamment à ce à quoi pourrait ressembler notre quotidien si les appareils intelligents qui nous entourent devenaient trop intelligents, trop envahissants et se mettaient à penser à notre place.

>> A écouter, Benoît Forgeard au micro de "Brazil":

"Yves" de Benoît Forgeard.
Sister Distribution - DR
Brazil - Publié le 30 juin 2019

Faire une comédie sur l'intelligence artificielle n'est pas quelque chose de commun, le sujet suscitant des traitements plutôt d'approfondissement.

"Imaginer que l'intelligence artificielle puisse être abritée par l'objet le plus con: une chaise ou un sèche-cheveux. C'était pour moi un potentiel comique que j'ai voulu exploiter dans le film", explique-t-il.

Benoît Forgeard, un génie qui déborde d’idées toutes plus frappadingues les unes que les autres, sera à Neuchâtel avec l'équipe du film pour défendre "Yves".

Philippe Congiusti/mcc

Publié le 24 juillet 2019 à 09:30 - Modifié le 24 juillet 2019 à 10:20