Modifié le 03 juillet 2019 à 09:21

"Cher Futur Moi", la websérie en forme de journal intime d'ados

Capture d'écran de la vidéo de présentation de la websérie "Cher Futur Moi".
"Cher futur moi", websérie sur l'adolescence de l'intérieur La Matinale / 4 min. / le 02 juillet 2019
Elles et ils ont entre 15 et 20 ans et parlent face caméra à leur futur "moi". Signée Irvin Anneix, la websérie "Cher Futur Moi" propose un portrait intime d’une génération complexe.

Entre performance artistique, journal intime et websérie, "Cher Futur Moi" entre dans l'intimité de l'adolescence à travers les mots de jeunes Français.

Pour mener à bien son projet, dont le concept est né aux Etats-Unis en 2015, l'artiste Irvin Anneix, à peine plus âgé que les protagonistes, a sélectionné une centaine de jeunes qui s'adressent à leur "moi du futur", plus âgé de 10 ans. Les ados évoquent leurs rêves, leurs préoccupations, leurs peurs et de leurs espoirs.

"C'est un peu un journal intime en vidéo. Quand ils se filment, ils sont seuls dans leur chambre. Mais c'est une intimité partagée parce qu'ils savent dès le début que cette vidéo sera diffusée sur les réseaux sociaux" explique Irvin Anneix à la RTS.

Un lien d'empathie très fort

Beaucoup d'ados participent à ce projet dans l'espoir d'en aider d'autres qui se posent les mêmes questions, traversent le même mal-être, qui se cherchent dans leur sexualité ou dans leur vie professionnelle à venir.

Pour le producteur, la force du concept est l'utilisation du "tu" qui désigne à la fois le "futur moi" auquel s'adresse l'ado mais également le spectateur qui le regarde. "Cela crée un lien d'empathie très direct. Et ça parle à tout le monde"

>> A voir: "Cher Futur Moi #1 Amina:

Une deuxième saison en préparation

Les 24 épisodes de "Cher futur moi" seront visibles le 13 septembre sur YouTube et en plus petit format sur Instagram. Drôles, émouvantes, parfois désabusées, les six capsules vidéo déjà en ligne ont été visionnées plusieurs milliers de fois chacune.

Et Irvin Anneix de conclure qu'il projette de mettre en ligne une deuxième saison de "Cher Futur Moi" qui pourrait voir la participation de jeunes de Belgique et de Suisse.

Sujet radio: Virgine Langerock/aq

Publié le 02 juillet 2019 à 14:02 - Modifié le 03 juillet 2019 à 09:21