Modifié

Les films "Roma" et "La Favorite" en tête des nominations aux Oscars

Le réalisateur mexicain de "Roma", Alfonso Cuarón, le 22 janvier 2019 à Hollywood. [ROBYN BECK -  AFP]
Les films "Roma" et "La Favorite" en tête des nominations aux Oscars / Le Journal horaire / 1 min. / le 23 janvier 2019
Les films "Roma", du Mexicain Alfonso Cuaron, et "La Favorite", du Grec Yorgos Lanthimos, partent en tête de la course pour la 91e cérémonie des Oscars avec 10 nominations chacun, a annoncé mardi l'Académie américaine des arts et sciences du cinéma.

Long film en noir et en blanc et en espagnol sur une famille mexicaine, "Roma" est un film distribué par Netflix qui a remporté le Lion d'or de la Mostra de Venise ainsi que quatre récompenses lors des Golden Globes début janvier.

Une consécration pour Netflix?

C'est la première nomination aux Oscars pour la plateforme de streaming qui n'a longtemps été qu'une sorte de vidéoclub. Mais depuis 2015, Netflix produit ses propres films, qui ne sortent quasiment jamais en salles. En quatre ans, elle est presque devenu l’égal des studios historiques et vient d'ailleurs de rejoindre la MPAA, principal organe de lobbying hollywoodien. Remporter un Oscar dans l'une des catégories majeures serait donc une consécration pour l'entreprise californienne, si souvent décriée par l'industrie du film hollywoodien.

Autre surprise, "La Favorite" de Yorgos Lanthimos, a visiblement plus aux votants de l’Académie. Ce film d’époque drôle et dynamique plonge le spectateur dans la cour de la la reine Anne d'Angleterre au début du XVIIIe siècle.

"Roma" et "La Favorite" devancent au classement "A Star Is Born", drame romantique avec Bradley Cooper et la diva pop Lady Gaga, sélectionné dans huit catégories pour cette cérémonie des Oscars qui se déroulera à Los Angeles le 24 février.

Soirée sans présentateur?

La soirée la plus suivie par Hollywood devrait se dérouler sans présentateur pour la première fois en trente ans, après le retrait de l'acteur et humoriste Kevin Hart à la suite d'une polémique sur de vieux tweets jugés homophobes.

Les organisateurs de la soirée ne l'ont pas encore officiellement annoncé mais plusieurs sources du milieu cinématographique ont confirmé à la mi-janvier que les préparatifs de la 91e cérémonie des Oscars, ne prévoyaient aucun animateur en titre, faute d'avoir pu trouver un remplaçant.

afp/olhor/aq

Publié Modifié