Modifié le 06 décembre 2018 à 13:30

"Escape at Dannemora", la série au réalisme cru de Ben Stiller

Benicio Del Toro dans la série "Escape at Dannemora".
La loi des séries La Loi des Séries / 2 min. / le 05 décembre 2018
L'acteur et réalisateur Ben Stiller s'est attaqué à une affaire qui a passionné les Américains durant 3 semaines en 2015, l'évasion et la chasse à l'homme de deux prisonniers, pour en faire une série très réussie diffusée sur Showtime.

Mini-série en 7 épisodes, "Escape at Dannemora" bénéficie d'un casting 5 étoiles, avec Benicio del Toro, Paul Dano et une Patricia Arquette méconnaissable.

Richard Matt et David Sweat sont tous deux en prison pour meurtre, et passent leur journée dans l'atelier de couture gérée par Tilly. Mariée à un gentil gardien un peu con, Tilly est une femme d'une cinquantaine d'années, au regard bovin et à l'âme juvénile. Elle tente de fuir sa vie pitoyable en ayant une aventure avec David Sweat, le prisonnier. Elle transgresse les règles, et ça semble l'exciter.

Quant à David et Richard, ils réalisent rapidement que le comportement inapproprié de Tilly pourrait les aider à s'évader de la prison d'Etat de Clinton.

>> A voir, la bande annonce de la série:

L'anti "Prison Break"

"Escape at Dannemora", c'est l'anti "Prison Break". Le plan d'évasion n'est tatoué nulle part, il n'y a pas de beaux mecs, l'histoire d'amour est glauque, et le rythme passablement lent.

Ben Stiller prend le temps de filmer cet endroit froid – dans tous les sens du terme, nous sommes en plein hiver au nord de New York. Il nous montre l'organisation de cette prison remplie de meurtriers et s'attarde sur la psychologie des personnages.

Patricia Arquette, méconnaissable

On applaudit le casting, avec une mention spéciale pour Patricia Arquette qui incarne Tilly. Très crédible, elle réussit à nous inspirer un mélange de pitié et de gêne, avec ses moues enfantines et ses fantasmes déplacés. L'actrice a beaucoup donné de sa personne pour cela: elle a pris plus de 15 kilos et s'est enlaidie à l'extrême, afin de ressembler le plus possible à la véritable Tilly Mitchell.

L'histoire de cette évasion est intéressante – encore plus si vous n'avez pas suivi l'évolution de cette affaire à l'époque, en 2015, et que son issue vous est inconnue. Mais il ne faut pas chercher de l'action continue ou des fous rires dans "Escape at Dannemora". Ben Stiller, que l'on connait surtout pour ses prestations comiques, réalise une série au réalisme cru et à l'immersion totale. C'est très réussi. On est rapidement happé par l'atmosphère claustrophobe, bruyante et tendue de la prison.

"Escape at Dannemora" est une série qui demande que l'on s'implique. Elle n'a rien d'un divertissement facile pour se changer les idées après une rude journée.

Crystel di Marzo/ld

Publié le 06 décembre 2018 à 11:23 - Modifié le 06 décembre 2018 à 13:30