Modifié le 05 décembre 2018 à 13:36

Adeline Stern, l'âme du cinéma Royal à Sainte-Croix

Adeline Stern, programmatrice à la lanterne magique.
L'invitée du 5h-6h30 - Première partie - Adeline Stern, programmatrice à la Lanterne magique La Matinale 5h - 6h30 / 4 min. / le 05 décembre 2018
Parisienne née à Tunis, Adeline Stern officie comme programmatrice de la Lanterne magique et gère avec panache une des dernières salles indépendantes de Suisse romande.

Certains habitants pensent qu'elle vit dans son cinéma, le Royal, tant elle fait corps avec la grande salle créée en 1931 à Sainte-Croix (VD), qu'elle anime sur un modèle économique particulier. "C'est ma propre entreprise que je gère de manière bénévole", dit Adeline Stern, comédienne de formation et exploitante avisée d'un cinéma mythique.

Le Royal a été modernisé en 2011, avec passage à la 3D et au numérique. Il propose quatre films différents par semaine.

Le succès de la Lanterne magique

Mais Adeline Stern a une autre activité. Elle est programmatrice de la Lanterne magique, ce club de cinéma pour enfants âgés de 6 à 12 ans, qui propose neuf films par année, dont trois issus du muet. Quelques jours avant la séance, les enfants reçoivent un journal illustré qui leur présente le film, lequel est précédé, avant sa projection, d'un spectacle interactif qui les prépare à leur découverte.

Alors qu'il y a de moins en moins de gens dans les salles, la Lanterne magique connaît un succès constant, et la création depuis trois ans d'un club pour les tout-petits ne fait que le confirmer.

Il y a 25 ans, quand la Lanterne a été créée par trois passionnés, les enfants ne voyaient que deux films par an, en général des Disney. Aujourd'hui, ils ont accès à tout, ils ont tout vu, mais pas forcément bien vu.

Adeline Stern, programmatrice de la Lanterne magique

Comme les projections sont interdites aux parents, les enfants peuvent réagir sans entrave, et souvent de manière puissante. "Voir un film tout seul ou avec ses pairs, c'est très différent" précise Adeline Stern, Parisienne née à Tunis. D'ailleurs comment peut-on ainsi quitter la métropole pour un village? "Je me suis peu à peu désintoxiquée de la ville, d'abord de Paris à Genève, puis de Genève à Yverdon. Maintenant je vis tout près de Sainte-Croix, dans un hameau de 40 habitants".

Passionnée par son travail de programmatrice, d'animatrice et d'exploitante, portée par son goût de la transmission, Adeline Stern, la bonne fée de Sainte-Croix, pense que le cinéma peut changer le monde. "C'est un moyen efficace, dans un temps plutôt court et sans éducation particulière, de toucher au coeur et à l'esprit, et donc de nous transformer en profondeur."

Propos recueillis par Lorence Milasevic

Réalisation web: Marie-Claude Martin

Publié le 05 décembre 2018 à 12:21 - Modifié le 05 décembre 2018 à 13:36