Publié jeudi à 15:35

Un supermarché transformé en galerie de street art à Bruxelles

Un supermarché bruxellois transformé en centre d'art pour le street art.
Mode avion - Un supermarché transformé en galerie d'art à Bruxelles La Matinale 5h - 6h30 / 2 min. / jeudi à 05:55
En plein coeur de Bruxelles, en Belgique, la scène internationale du street art a pris d'assaut un ancien supermarché il y a quelques semaines pour en faire une galerie d'art.

C'était un supermarché, c'est devenu une galerie d'art. On y trouve des portraits, des installations, de la bande dessinée. Ouvert au public, Strokar Inside accueille déjà plus de 60 grands noms du street art.

Les graffeurs ont utilisé tout l'espace à leur disposition. Du sol au plafond, dans tous les rayons et jusqu'au parking de l'ancien supermarché, sur chaque espace s'exposent des oeuvres. Des pots de peinture, des pinceaux, des bombes de couleurs sont encore sur le sol. Les artistes sont en plein travail, car c'est une galerie en évolution perpétuelle.

Un art éphémère

Scotches bleus sur les murs, règle à la main, l'artiste Zdey termine son installation. Il arrive de Paris. Le lieu est exceptionnel pour lui. Il est aussi venu pour rencontrer l'une de ses idoles: T-Kid.

J'avais 14 ans quand j'ai commencé à peindre. Je n'imaginais jamais le rencontrer. Là, venir peindre ma fresque juste à côté de lui, c'est drôle. C'est marrant de le rencontrer, de désacraliser un peu tout ce graffiti.

Zdey, artiste de street art, à propos de T-Kid

L'exposition de T-Kid s'intitule "Les légendes de New York". L'artiste, venu du Bronx, est justement l'une des légendes du street art. Il a commencé dans les années 70, en peignant sur les trains. Zdey quant à lui fait partie de la 5e ou 6e génération de graffeurs. Lorsqu'il a commencé, les visages des légendes du graffiti n'étaient pas connus. Aujourd'hui, c'est une petite révolution pour lui de pouvoir peindre aux côtés des artistes qui l'ont inspiré.

Un supermarché bruxellois transformé en centre d'art pour le street art. Ici, Julius Cavero, alias T-Kid, célèbre graffeur du Bronx.
Un supermarché bruxellois transformé en centre d'art pour le street art. Ici, Julius Cavero, alias T-Kid, célèbre graffeur du Bronx. [Laxmi Lota - Mode Avion - RTS]

Des classiques revisités

Dans cette exposition éphémère, on peut aussi admirer les grands classiques de la peinture flamande, Van Eyck, Bruegel, Rubens, revisités par l'Italien Andrea Matoni. Un résultat impressionnant.

Je trouve ça extraordinaire. Tout est fait à la bombe. Rien n'est fait au pinceau. Tout est fait au spray.

Fred Atax, l'un des organisateurs de l'exposition

Vous pourrez voir des portraits, des animaux des squelettes, de la bande dessinée, tous les styles d'un street art qui a appris à devenir moins anonyme. T-Kid l'avoue toutefois, il lui arrive de retourner peindre sur les trains.

A terme, l'ancien supermarché sera peut-être transformé en logements, mais d'ici là, il reste le nouvel atelier du street art en plein coeur de Bruxelles.

Un sujet radio de Laxmi Lota

Adaptation web: Lara Donnet

Publié jeudi à 15:35