Modifié le 18 juillet 2018

Le photographe zurichois Robert Frank exposé aux Rencontres d'Arles

Arles: le zurichois Robert Frank présent aux Rencontres de la photographie. Des clichés inédits sont exposés.
Arles: le zurichois Robert Frank présent aux Rencontres de la photographie. Des clichés inédits sont exposés. 19h30 / 2 min. / le 11 juillet 2018
De Raymond Depardon à William Klein, des géants de la photographie sont exposés aux Rencontres d'Arles du 2 juillet au 23 septembre. Parmi eux figure le Zurichois Robert Frank, avec une exposition mélangeant ses clichés bien connus et des inédits.

Photographe américain d'origine suisse, Robert Frank est "l'un des photographes les plus importants et influents au monde", indique le descriptif de l'exposition "Sidelines" sur le site des Rencontres photographiques d'Arles.

Considéré comme l'un des pères de la photo moderne, Robert Frank est surtout connu pour son ouvrage fondateur, "Les Américains", une critique amoureuse de la société d'outre-Atlantique publiée en 1958.

L'exposition "Sidelines" fait se rencontrer une douzaine de ses photographies classiques tirées du livre et des inédits qu'il a réalisés en même temps, des tirages de travail. "Avec ces planches, l'idée est aussi de montrer comment il travaille", commente Martin Gasser, commissaire de l'exposition, interrogé dans le 19h30 de la RTS.

>> Interview de Martin Gasser dans Vertigo:

Le photographe Robert Frank en 1995 à Zurich.
Walter Bieri - Keystone
Vertigo - Publié le 17 juillet 2018

"L'un des plus grands photographes du 20e siècle"

Le visiteur peut ainsi contempler autant des photographies de cette Amérique des années 50 que Robert Frank a sillonnée en bus, réalisant quelque 20'000 clichés, que des instantanés de son pays natal, comme par exemple une représentation de la Landsgemeinde appenzelloise en 1949. Au final, ce sont une centaine d'oeuvres de l'artiste américano-suisse qui sont exposées.

Aussi interrogé dans le 19h30, le photographe français Raymond Depardon ne cache pas une certaine admiration pour Robert Frank: "C'est un grand photographe qui nous a décomplexés et qui revendiquait sa subjectivité."

Pour le directeur des Rencontres Sam Stourdzé, interrogé dans l'émission Anticyclone, il est "l'un des plus grands photographes du 20e siècle qui est toujours génial et bougon à l'âge de 93 ans". Et d'ajouter que l'exposition permet de voir l'évolution de l'artiste formé à la rigueur du graphisme helvétique et qui s'est ensuite lancé dans des compositions beaucoup plus libres.

>> Interview de Sam Stourdzé, directeur des Rencontres d’Arles, dans l'émission Anticyclone:

Photogram de Pierrot le fou, de Jean-Luc Godard, 1965.
Société Nouvelle de Cinématographie and Dino De Laurentis Cinematographica, S.P.A. (Roma) - STUDIOCANAL
Anticyclone - Publié le 03 juillet 2018

Forte présence suisse

Les Rencontres d'Arles, dont c'est la 49e édition, ont attiré 125'000 visiteurs l'an dernier. Une trentaine d'expositions sont prévues cette année, dont beaucoup ont une dimension helvétique. La Suisse assure en effet une forte présence artistique, mais aussi financière, dans la ville de Camargue. Présence Suisse poursuit notamment son partenariat avec les organisateurs.

Pour Sam Stourdzé, cela prouve une fois de plus cette "spécificité helvétique d'être un biotope important pour la photographie". "La Suisse est un grand pays pour la photographie avec des photographes excellents," commente encore le directeur des Rencontres.

Parmi ces Helvètes exposés à Arles figurent ainsi René Burri et ses pyramides imaginaires, Matthieu Gafsou et ses photographies transhumanistes ou une rencontre inédite entre Picasso et Godard.

>> Lire aussi: Le transhumanisme selon le photographe Matthieu Gafsou

>> Godard et Picasso: duel virtuel à Arles:

L'affiche de l'exposition "Godard-Picasso. Collage(s)".
DR
Anticyclone - Publié le 05 juillet 2018

Sujet TV: Marie-Emilie Catier

Adaptation web: Frédéric Boillat

Publié le 11 juillet 2018 - Modifié le 18 juillet 2018