Modifié

Une salle du Louvre évacuée après un happening contre le pétrolier Total

Des membres de 350.org protestent contre Total devant "Le Radeau de la méduse". [AFP - THOMAS SAMSON]
Des membres de 350.org protestent contre Total devant "Le Radeau de la méduse". [AFP - THOMAS SAMSON]
Des militants se sont allongés lundi devant "Le Radeau de la méduse," dans l'une des salles du Louvre à Paris, pour protester contre le mécénat du géant pétrolier français Total en faveur du musée.

Une dizaine de personnes sont arrivées tranquillement et se sont couchées, doucement, devant le célèbre tableau de Géricault, en scandant des slogans contre l'action du groupe pétrolier, a constaté l'AFP.

Les visiteurs ont été dispersés vers d'autres salles au bout d'une dizaine de minutes, tandis que les protestataires restaient au sol pour "symboliser les victimes des activités pétrolières" selon l'ONG 350.org.

"Libérons Le Louvre"

Un collectif d'associations a lancé cette campagne "Libérons le Louvre" pour demander au musée de mettre un terme à son partenariat avec la Fondation Total, au nom de la lutte contre les dérèglements climatiques.

En mars 2017, une trentaine de militants étaient venus déposer un tapis d'étoffes noires au pied de la Victoire de Samothrace, sculpture grecque exposée au Louvre.

D'autres institutions culturelles ont également été visées par cette campagne, comme la Tate de Londres qui a fini par renoncer au soutien du groupe pétrolier BP en 2016.

afp/jd

Publié Modifié