Modifié le 02 mars 2018 à 14:12

"Hodler intime", plongée dans la vie du peintre au MAH

Visuel de l'exposition consacrée à Ferdinand Hodler au Musée d'art et d'histoire de Genève.
Première exposition genevoise de l'année Hodler RTSculture / 1 min. / le 01 mars 2018
Le Musée d'art et d'histoire (MAH) de Genève dévoile le premier volet du nouvel accrochage de ses salles beaux-arts. Un parcours qui marque le centième anniversaire de la mort du peintre Ferdinand Hodler.

Pour cette première exposition de l'année Hodler, Lada Umstätter, la nouvelle conservatrice du MAH, présente "Hodler intime", un parcours qui propose des oeuvres du 19e siècle à nos jours.

Il met en valeur deux points forts du fonds du MAH: le portrait, le paysage et, bien sûr, l'art suisse. Il s'agit de proposer aux visiteurs "quelque chose qu'ils ne voient pas ailleurs", explique la conservatrice. Des oeuvres de ses débuts, des oeuvres inachevées, des oeuvres que l'on n'a pas l'habitude de voir, c'est ce que propose l'exposition "Hodler intime".

Hodler dit tout devoir à Barthélémy Menn

"J'avais une grande envie de repenser l'étage beaux-arts. On en inaugure aujourd'hui le premier volet, consacré à la partie moderne des tableaux de la collection du musée", a déclaré la nouvelle conservatrice Lada Umstätter jeudi devant la presse à Genève.

Au MAH, Lada Umstätter a imaginé un nouveau concept: les oeuvres des salles beaux-arts seront modifiées chaque année.

Et dès vendredi, au Cabinet d'arts graphiques à Genève, les visiteurs pourront découvrir les oeuvres du maître de Hodler, un peintre méconnu du grand public et très peu exposé: Barthélémy Menn. Hodler a dit de lui qu'il "lui devait tout"!

sl/ld et agences

L'exposition "Hodler intime", au Musée d'art et d'histoire de Genève (MAH), du 1er mars 2018 au 30 décembre 2019.
L'exposition "Barthélemy Menn", au Cabinet d'arts graphiques à Genève, du 2 mars au 8 juillet 2018.

Publié le 02 mars 2018 à 00:16 - Modifié le 02 mars 2018 à 14:12