Modifié

Un tableau de Léonard de Vinci vendu pour la somme record de 445 millions

Léonard de Vinci: record pour un tableau vendu 450 millions [RTS]
Léonard de Vinci: record pour un tableau vendu 450 millions / 19h30 / 2 min. / le 16 novembre 2017
Un tableau du peintre italien Léonard de Vinci a été adjugé mercredi 450,3 millions de dollars, soit 445,4 millions de francs suisses, lors d'enchères à New York. Il pulvérise le record de la toile la plus chère du monde.

19 minutes d'enchères pour que "Salvator Mundi" (sauveur du monde) trouve acquéreur. La toile de Léonard de Vinci était jusqu'ici propriété du milliardaire russe Dmitri Rybolovlev, président du club de football de l'AS Monaco.

L'oligarque l'aurait acquis pour 127,5 millions de dollars auprès du marchand d'art suisse Yves Bouvier, qui l'avait lui-même acheté peu de temps avant pour 80 millions de dollars.

De rares collectionneurs privés

Les oeuvres antérieures au 19e siècle sont rares à la vente car la plupart sont dans des musées, ce qui laissait planer une incertitude sur le prix que pouvait viser le tableau.

Mercredi, les enchères ont démarré à 70 millions de dollars, Le marteau s'est abaissé à 400 millions de dollars sous un tonnerre d'applaudissements. Avec les commissions, frais et autres taxes, le chef d'oeuvre a donc coûté 450,3 millions de dollars à son acquéreur. Les deux derniers acheteurs ont fait monter les enchères par téléphone.

Les amateurs ont enchéri une cinquantaine de fois. Rien ne laissait présager que ce panneau de noyer peint à l'huile au début du 16e siècle devienne l'oeuvre d'art la plus chère du monde, dépassant quatre fois les estimations des experts. Dans cette course à la démesure, "Les femmes d'Alger" de Picasso ont donc été largement distancées par ce "Sauveur du monde" attribué au maître italien (lire ci-dessous).

Attribution récente à De Vinci et mystère

L'oeuvre est attribuée à de Vinci car il n'est pas certain qu'il s'agisse d'un Vinci. Il reste une part de mystère liée à l'histoire rocambolesque de ce panneau de bois. L'attribution à Léonard est récente, après des années de restauration. En l'an 2000, le "Sauveur du monde" monde était encore très éloigné de l'air de famille qu'il présente aujourd'hui avec la Joconde.

Au cours des siècles, on avait ajouté au visage d'origine une barbe et des moustaches fournies. Un historien du tableau avait noté qu'avant la restauration finale, ce "Sauveur du monde" avait plutôt l'air d'une épave, sombre et lugubre.

afp/lby/sc

Publié Modifié

De Vinci devance Picasso

Dernier tableau du maître Léonard de Vinci encore en possession d'un collectionneur privé, "Salvator Mundi" a laissé loin derrière "Les Femmes d'Alger (version 0)", de Pablo Picasso, vendu 179,4 millions de dollars en 2015.

Deux tableaux, un De Kooning et un Gauguin, cédés dans le cadre de ventes privées en 2015 pour 300 millions de dollars chacun, selon plusieurs médias américains, étaient jusqu'ici considérés comme les plus onéreux au monde.

Les enchères d'automne ont débuté lundi avec des records pour un Fernand Leger ou encore un Chagall.

La vie mystérieuse d'un "Sauveur"

"Salvator Mundi" a vécu une histoire hors du commun. Peinte par l'artiste et inventeur italien autour de 1500, elle a été longtemps propriété des rois d'Angleterre.
Et puis, on perd sa trace, durant plus de cent ans. Elle réapparaît à la fin du 19e siècle.

En 2005 elle est authentifiée. Depuis, quelques spécialistes émettent toutefois des réserves quant au rôle qu'a effectivement joué Léonard de Vinci dans sa conception.