Publié le 31 octobre 2017 à 14:05

Le monde paysan vaudois sous le regard de la photographe Anne Golaz

Une page du livre "Corbeau" d'Anne Golaz.
Arts visuels: Le corbeau dans un livre perché Vertigo / 8 min. / le 30 octobre 2017
La photographe romande Anne Golaz signe "Corbeau", un livre paru aux éditions Mack où il est question de paysannerie, de monde en bascule, de silence et de poésie rêche.

L’histoire que nous raconte Anne Golaz n’a rien de franchement glamour. Elle nous plonge dans le monde paysan vaudois, fait de silence, de non-dits, d’une poétique très particulière.

La photographe, dont on connaît bien le travail sur les chasseurs, a commencé à récolter des images de sa campagne natale depuis douze ans. En 2010, alors qu’elle est en train de suivre son master de photographie en Finlande, l’envie de montrer d’où elle vient la saisit.

Un long poème

Elle collecte ces images, commence à les articuler, à vouloir raconter ce monde en bascule où trois générations sont présentes. Un monde où le temps, la vie, le destin et la mort engluent ce réel cru, hors du temps.

Magnifique travail, ni reportage, ni documentaire, "Corbeau" est plutôt un long poème en images, en dessins et en mots qui tente de faire entendre ce qu’il y a entre les silences.

>> A voir, Antoine Jaccoud lit "Pousser tomber", extrait du livre "Corbeau"

Lecture d'Antoine Jaccoud
Culture - Publié le 30 octobre 2017

Une collaboration avec l'écrivain Antoine Jaccoud

Anne Golaz a invité l'écrivain Antoine Jaccoud à participer au projet. La photographe connaissait le travail de cet auteur qui a écrit sur le monde paysan à la dérive, enfoui dans un passé à la fois plein de nostalgie et d’opacité.

Pour ce livre, on ne sait pas qui a écrit quoi. Mais tous deux avaient envie que "Corbeau" reste dans une tonalité davantage organique que personnalisée.

Florence Grivel/aq

"Corbeau", Anne Golaz (éditions Mack)

Publié le 31 octobre 2017 à 14:05