Modifié le 17 mai 2017

L'artiste Seph Lawless immortalise les centres commerciaux désaffectés

Le photographe Seph Lawless immortalise les centres commerciaux américains désaffectés.
Le photographe Seph Lawless immortalise les centres commerciaux américains désaffectés Tout un monde / 5 min. / le 16 mai 2017
De nombreux centres commerciaux ont fermé leurs portes aux Etats-Unis. Seph Lawless, un artiste de l’Ohio, a entrepris de photographier ces lieux étranges appelés "dead malls", témoins des mutations qui affectent le pays.

Les centres commerciaux ont longtemps été la vitrine du rêve américain. Aujourd'hui, ils luttent pour leur survie. Et le territoire des Etats-Unis est parsemé de "dead malls", ces centres commerciaux laissés à l'abandon. Seph Lawless, autrement dit "Seph le hors-la-loi", un artiste de l'Ohio, a photographié ces lieux fantomatiques dans lesquels il entre généralement en toute illégalité et en a tiré des clichés assez surréalistes.

Quand j'étais enfant, dans les années 1980, les malls occupaient une place énorme dans nos vies. C'était des lieux de sociabilité. Le fait de les voir disparaître montre de manière assez triste ce que nous sommes devenus: plus personne aujourd'hui ne va faire ses courses pour rencontrer des gens, pour parler à des gens.

Seph Lawless, artiste

Malgré la laideur ou l'insignifiance de ces centres commerciaux construits dans les années 1960 ou 1970, Seph Lawless, lui, est convaincu que ces malls appartiennent au patrimoine de l'Amérique. De nos jours pourtant, le concept même des centres commerciaux résiste mal à l'évolution des habitudes d'achats.

Plus de temps à perdre dans un centre commercial

"Aujourd'hui, les gens ont les réseaux sociaux et les smartphones. Ils n'ont pas le temps de flâner. Ils sont devenus paresseux. Si vous voulez faire du shopping, vous cliquez sur un bouton. Ou bien vous allez quelque part où vous allez pouvoir parquer votre voiture, acheter ce que vous voulez et ressortir tout de suite. Vous n'avez plus de temps à perdre", explique l'artiste.

>> Voir une sélection de la série "Dead malls" de Seph Lawless:

De plus, une bonne partie des "dead malls" sont situés dans la Rust Belt, cette région des grands lacs qui est aujourd'hui frappée par le chômage de masse, entre Detroit, Pittsburgh et Cleveland. "Les centres commerciaux abandonnés qu'on trouve dans la Rust Belt ont fermé, souvent parce que les villes entières ont été décimées. Les problèmes économiques sont innombrables. Souvent, ce n'est pas seulement le mall qui est fermé, c'est tout ce qu'il y autour, les stations-essence, les quartiers d'habitation. C'est vraiment quelque chose de systémique" poursuit Seph Lawless.

Une évolution d'autant plus inquiétante qu'elle est, à ses yeux, irréversible. Seph Lawless a déjà tiré un livre de son périple à travers les lieux abandonnés des Etats-Unis, nommé "Autopsie of America".

Renaud Malik/mh

Publié le 17 mai 2017 - Modifié le 17 mai 2017