Modifié le 31 mars 2017 à 09:04

Le Musée des Beaux-Arts de Lausanne soutenu par le mécénat privé

Le musée des beaux-arts de Lausanne soutenu par le mécénat
Le musée des beaux-arts de Lausanne soutenu par le mécénat 19h30 / 2 min. / le 29 mars 2017
Trois riches veuves de la région lémanique ont contribué au financement du futur musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne pour un montant de 17 millions. Témoignage d'une mécène qui a valeur de document dans un monde où la discrétion est de mise.

Alice Pauli, 95 ans, galeriste de renom, a collectionné des œuvres toute sa vie. Elle est aujourd’hui l’une des principales mécènes du futur Musée cantonal des Beaux-Arts vaudois (MCBA).

Deux tableaux de Pierre Soulages et Anselm Kiefer ainsi qu'une sculpture monumentale de Guiseppe Penone, l’un des plus célèbres sculpteurs contemporains, seront donnés par la galeriste lausannoise au musée. D'autres sculptures suivront mais, comme elle le précise elle-même: "Pas tout de suite...".

Je veux que ces oeuvres vivent après moi

Alice Pauli, galeriste

Trois riches mécènes généreuses

A part le don d'oeuvres, la galeriste s'est aussi montrée généreuse financièrement puisqu'elle a proposé un soutien financier de 2 millions de francs. Avec Anita Damm Etienne et Gertrud Engelhorn, elle fait partie des trois riches veuves de la région qui ont donné la somme de 17 millions au futur musée, soit près de la moitié des dons privés.

Pour convaincre ces multimillionnaires discrètes, le conseiller d'Etat vaudois Pascal Broulis n’a pas hésité à aller à prendre le thé chez elles. "La flagornerie ou une approche obséquieuse ne servent à rien. Il faut rester simple et compréhensible et aussi accepter que parfois il y ait des refus".

Alice Pauli compte bien continuer à solliciter ses contacts pour aider le musée lausannois.

Yvan Thorimbert/aq

Publié le 31 mars 2017 à 09:03 - Modifié le 31 mars 2017 à 09:04