Modifié le 03 février 2017

Il y a du féminisme dans l'art au Centre de la photographie Genève

L'affiche de l'exposition "Angela Marzullo. FEMINIST ENERGY CRISIS" au Centre de la Photographie à Genève.
Féminisme, vous avez dit féminisme? Nectar / 53 min. / le 02 février 2017
Au Centre pour la Photo Genève, l'artiste féministe d'origine zurichoise Angela Marzullo expose les travaux de ses débuts ainsi que ses nouvelles productions jusqu'au 12 mars dans "Feminist Energy Crisis".

Depuis le début des années 90, avec son alter ego Makita, l'artiste endosse tour à tour le rôle de l'intellectuelle féministe, de la sorcière, ou encore celui de la mère de famille engagée politiquement. Dans son exposition, Angela Marzullo déroule le fil du temps d'un engagement à la fois artistique et vital, partant d'une des toutes premières images iconiques de ce travail: Makita en train d'uriner devant l'ONU.

Le travail de Marzullo, efficace et clairement positionné, utilise notamment les codes de la figure masculine pour les détourner ou les remettre en jeu, comme elle le fait dans une performance où, affublée d'un pénis mobile, elle crée une peinture en trempant l'appendice dans des couleurs. Une référence à un certain Yves Klein qui, au début des années 60, transformait le corps des femmes en de véritables pinceaux vivants, produisant ainsi ce qu'il a appelé des Anthropométries.

L'art comme arme contre les inégalités

Au CPG, l'exposition "Feminist Energy Crisis" propose une vitrine de reliquats de performances marzulliennes, des oeuvres réalisées après des résidences, "Makita IceCream" - des portraits de femmes lascives léchant une crème glacée sur lesquelles l'artiste a peint avec de la glace, pervertissant ainsi la représentation conventionnelle de la dolce vita au féminin. On découvre aussi des oeuvres plus récentes, un gigantesque papier mural avec explosion atomique dont le champignon a été remplacé par le symbole féminin.

>> À voir, l'interview d'Angela Marzullo dans le 12h45:

L’invitée culturelle: l’artiste Angela Marzullo présente son exposition Feminist Energy Crisis
12h45 - Publié le 30 janvier 2017

Appartenant à une longue liste d'artistes féministes qui interrogent le corps, les codes et les genres (Valie Export, Cindy Sherman, ...), l'oeuvre d'Angela Marzullo s'arme contre les inégalités et revendique une vraie place des femmes dans la société. Un travail mis en regard par l'historienne de l'art et curatrice Madeleine Amsler.

Florence Grivel/ld

Publié le 02 février 2017 - Modifié le 03 février 2017