Modifié le 30 janvier 2017

La photographe Neige Sanchez questionne l'identité et le genre

Une photographie de l'exposition "A la surface des corps" de Neige Sanchez.
Photographie: "A la surface des corps" de Neige Sanchez Vertigo / 5 min. / le 23 janvier 2017
"A la surface des corps" de la jeune photographe suisse Neige Sanchez est un travail sur les identités de genre fluides et multiples, le corps et ses représentations. Une série de portraits à voir actuellement à la Galerie Focale à Nyon.

Pendant quatre ans, Neige Sanchez s’est intéressée à des personnes qui portent en elles cette notion d’identité parfois flottante ou inversée.

Au terme de ce travail, elle propose "A la surface des corps", une série de portraits intenses, simples et en apparence neutres. L’identité et le genre des personnes photographiées sont tus. L’essentiel étant la manière dont le spectateur reçoit ces regards et ces postures.

Son travail réside dans les modalités artistiques de représentation de ces personnes aux expressions de genre fluides, multiples.

Par le biais de la photographie, je rends visibles des êtres et des positionnements rarement mis en avant dans la société occidentale. Des histoires oubliées, effacées, ou bien trop souvent transformées en "show", en "freaks".

Neige Sanchez
 

>>"A la surface des corps" est à voir à la Galerie Focale à Nyon jusqu'au 26 février 2017

fg/aq

Publié le 24 janvier 2017 - Modifié le 30 janvier 2017

Neige Sanchez, photographe et féministe

Neige Sanchez est une jeune photographe suisse qui vit et travaille à Genève. Récemment diplômée de l’École Supérieure de photographie au CEPV à Vevey, sa série "A la surface des corps" a déjà été présentée au Photoforum PasquArt de Bienne en 2015 et a récemment été sélectionnée pour Plat(t)form 2017 au Fotomuseum de Winterthur. Depuis quelques années, elle va à la rencontre de personnes qui s’identifient en dehors de la binarité homme/femme.