Publié

Sept musées suisses nominés pour le Prix du musée européen 2023

Les montres de la manufacture d'horlogerie suisse Audemars Piguet dans le nouveau Musée Atelier Audemars Piguet, photographiées ici le 27 août 2020 au Brassus. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Sept musées suisses nominés pour le Prix du musée européen 2023 / Le Journal horaire / 28 sec. / le 8 décembre 2022
En Suisse romande, l’Abbatiale de Payerne, le Musée Atelier Audemars Piguet au Brassus et le Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne sont nominés pour le Prix du musée européen de l’année 2023, décerné en mai prochain à Barcelone. Trente-trois musées européens sont en lice pour ce prix.

Sept musées suisses font partie des nominés au Prix du musée européen de l’année (EMYA) 2023: l’Abbatiale de Payerne, le Kunsthaus Zurich, le Musée Atelier Audemars Piguet au Brassus, le Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne, le Museo di Val Verzasca à Sonogno, le Musée agricole suisse Burgrain à Alberswil ainsi que le secteur d’exposition du Stiftsbezirk de Saint-Gall.

Trente-trois musées au total sont nominés pour le Prix du musée européen 2023 décerné par le Forum européen du musée (EMF), a indiqué jeudi l'association des musées suisses dans un communiqué.

Suisse: le plus grand nombre de musées nominés

Parmi les 18 pays participants, c’est la Suisse qui, avec sept musées nominés, a le plus de candidats en lice. Suivent l’Allemagne et l’Espagne avec trois institutions chacune.

Le Prix du musée européen sera remis à la fin des rencontres du Forum européen du musée, qui se tiendront du 3 au 6 mai 2023 au Museu Historia de Barcelone.

Un autre prix marquant sera attribué: le Prix du musée du Conseil de l’Europe 2023 sera décerné au Musée des travailleurs de Copenhague (DK), comme l’a annoncé le 5 décembre la Commission culture de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Cette distinction avait été remise en 2019 au Musée de la communication à Berne, en 2007 au Musée international de la Réforme à Genève et en 2003 au Laténium - Parc et Musée d’archéologie à Hauterive à Neuchâtel.

ats/mh

Publié