Modifié

La photographe franco-suisse Sabine Weiss est décédée à 97 ans

La photographe franco-suisse Sabine Weiss est décédée à l'âge de 97 ans [RTS]
La photographe franco-suisse Sabine Weiss est décédée à l'âge de 97 ans / 19h30 / 2 min. / le 29 décembre 2021
Célèbre pour ses scènes de rue en noir et blanc, la photographe franco-suisse Sabine Weiss est décédée mardi à son domicile à Paris à l'âge de 97 ans, ont annoncé mercredi sa famille et son équipe dans un communiqué.

Née à Saint-Gingolph (VS) en 1924 et naturalisée française, Sabine Weiss résidait à Paris où elle avait installé son atelier boulevard Murat depuis 1949, a précisé son équipe.

La photographe était l’une des dernières disciples de l'école française humaniste, courant né en France après la Deuxième Guerre mondiale s’intéressant à l’être humain dans sa vie quotidienne. D’autres grands noms s’y rattachent, tels qu'Édouard Boubat, Robert Doisneau ou encore Willy Ronis.

Formée auprès de Paul Boissonnas à Genève, celle qui se définissait comme une photographe-artisan plutôt que comme une artiste a toujours eu une prédilection pour l’humain. Et ce sont bien ses scènes de rue en noir et blanc, saisies sur le vif et mettant en avant des inconnus, qui ont d’abord fait sa renommée.

>> Quelques photographies de Sabine Weiss (galerie):

Une oeuvre photographique humaine

Son travail, pourtant beaucoup plus vaste, est reconnu aux États-Unis et en Europe dès les années 1950, durant lesquelles ses photos sont publiées dans de grandes revues et des expositions importantes. En 2018, la Swiss Photo Academy la récompensait pour l'ensemble de son oeuvre. En 2021, Les Rencontres d'Arles lui avaient consacré une exposition avec des clichés inédits.

>> Ecouter l'interview de Sabine Weiss par Ariane Hasler aux Rencontres d'Arles dans Vertigo:

Paris, Saint-Sylvestre, 1980. Photographie de Sabine Weiss. [Sabine Weiss - DR]Sabine Weiss - DR
Sabine Weiss, star des rencontres de la photographie à Arles / Vertigo / 5 min. / le 30 août 2021

Son patrimoine unique sera conservé au Musée de l’Elysée, puisque Sabine Weiss a fait don de ses archives au musée lausannois qui possédait déjà soixante de ses tirages en noir et blanc.

Du reportage d'Américains à Genève en 1945 aux portraits documentaires réalisés dans le monde entier, en passant par les podiums de mode, la publicité ou des reportages pour la presse américaine, Sabine Weiss a abordé tous les genres de la photographie, y compris le portrait de célébrités telles que Françoise Sagan, Jean Breton, Alberto Giacometti ou encore Niki de Saint Phalle.

ms avec Andréanne Quartier-La-Tente et afp

Publié Modifié