Modifié

Charlotte Abramow, le féminisme par l'image et le corps

La photographe belge Charlotte Abramow est invitée à immortaliser la 17e édition du Festival Les Créatives. [RTS]
La photographe belge Charlotte Abramow est invitée à immortaliser la 17e édition du Festival Les Créatives. / 19h30 / 2 min. / le 23 novembre 2021
La photographe et réalisatrice belge Charlotte Abramow est l'invitée d’honneur du Festival Les Créatives à Genève, où elle bénéficie d'une carte blanche pour immortaliser la 17e édition. Son travail allie esthétisme et féminisme, par exemple avec le clip de "Balance ton quoi" d’Angèle.

Elle a réalisé plusieurs clips de la star belge Angèle, comme "La loi de Murphy", "Je veux tes yeux" et le célèbre "Balance ton quoi", ainsi qu'une version actualisée des "Passantes" de Georges Brassens à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes en 2018. Charlotte Abramow, 29 ans, est l’une des photographes les plus en vue du moment.

Pour celle qui s’empare pour la première fois d’un appareil photo à l'âge de sept ans, tout commence par le corps. Ce corps par lequel on bouge, vit, aime, et dont on est un peu prisonnier pour toujours. "J’ai commencé la photo très jeune. Mon corps était en développement, en puberté, et le regard des autres changeait", dit-elle à la RTS. C’est à 16 ans, lors d’un stage aux Rencontres photographiques d’Arles, que vient le déclic, en rencontrant le photographe de mode italien Paolo Roversi.

Les étapes de la vie m’intéressent beaucoup, comme la jeunesse, la vieillesse et la maladie.

Charlotte Abramow

Un style engagé

C’est aussi par le corps que Charlotte Abramow aborde le féminisme, notamment à travers les clips d'Angèle. "Comme Angèle est une artiste indépendante, il y avait à la fois de la confiance et une grande liberté artistique. Je me suis inspirée de sa personnalité et de ce qu’elle aime, et cela était un super combo."

>> À voir, le clip de "Balance ton quoi" d'Angèle:

Des couvertures de magazines aux projets photographiques originaux, Charlotte Abramow révèle son style engagé. Elle réalise aussi l’un des épisodes de la série "H24" diffusée sur Arte.

>> A lire aussi: "H24", une série manifeste dénonçant les violences faites aux femmes

Une manière de lire le monde à travers plusieurs prismes qui ouvre l’esprit. "Le féminisme m’a amenée à d’autres luttes sociales auxquelles j’étais moins sensibilisée, car moins concernée, comme celles des femmes racisées. J’apprends à lire le monde à travers les femmes, et je trouve cela magnifique."

Sujet TV: Chloé Steulet

Adaptation web: ms

Festival Les Créatives, jusqu'au 28 novembre à Lausanne et Genève.

Publié Modifié