Publié

Une partie de la collection Macklowe vendue 630 millions de francs à New York

Conséquence de leur divorce, la vente d'une partie de la collection d'art moderne et contemporain du richissime couple new-yorkais Macklowe a totalisé 676 millions de dollars (630 millions de francs) en une soirée d'enchères mémorable lundi soir chez Sotheby's. [YUKI IWAMURA - AFP]
Une partie de la collection Macklowe vendue 630 millions de francs à New York / Le Journal horaire / 22 sec. / le 16 novembre 2021
Conséquence de leur divorce, la vente d'une partie de la collection d'art moderne et contemporain du richissime couple new-yorkais Macklowe a totalisé 676 millions de dollars (630 millions de francs) en une soirée d'enchères mémorable lundi soir chez Sotheby's.

Warhol, Rothko, Giacometti, Picasso... En un peu plus de deux heures, les 35 peintures et sculptures ont toutes été vendues. Au total, elles ont rapporté 676 millions de dollars, le plus haut montant de tout l'histoire en une seule soirée chez Sotheby's.

Une seconde partie de la collection Macklowe doit encore être vendue au printemps 2022, ce qui pourrait lui permettre de dépasser le record des collections de Peggy et David Rockefeller (835 millions de dollars en 2018 chez Christie's).

>> Relire: Vente record de 832 millions aux enchères pour la collection Rockefeller

Attrait de l'Asie

Signe de l'appétit des acheteurs, quatre oeuvres ont dépassé les 50 millions de dollars. Une performance saluée par les applaudissements du public, de retour après plusieurs saisons virtuelles pour boire le champagne et assister à la vente, au septième étage du siège de Sotheby's à New York.

La peinture "N°7" de l'américain Marc Rothko (1903-1970).  [MARY ALTAFFER - KEYSTONE]La peinture "N°7" de l'américain Marc Rothko (1903-1970). [MARY ALTAFFER - KEYSTONE]Mais si l'on pouvait de nouveau participer physiquement aux enchères, c'est depuis l'Asie, par téléphone, que les lots les plus importants ont été achetés.

Comme la peinture "N°7" de l'américain Marc Rothko (1903-1970), représentant trois larges et profondes bandes de couleurs, la plus chère de la soirée (82,4 millions de dollars), ou "Le Nez" d'Alberto Giacometti (1901-1966), un impressionnant bronze suspendu (78,3 millions de dollars).

Record pour Jackson Pollock

Une peinture noire de Jackson Pollock, "Number 17, 1951", vendue 61,1 millions de dollars, a battu le record d'enchères pour l'artiste américain mort en 1956, tandis qu'une oeuvre monumentale du peintre abstrait Cy Twombly, représentant des tourbillons de rouge, est partie pour 58,8 millions de dollars.

A New York, la vente de deux toiles du maître du pop-art Andy Warhol était aussi attendue: son célébrissime "Nine Marylins" (1962), série de visages de la vedette américaine Marylin Monroe, en noir et blanc, a été vendu pour 47,3 millions de dollars, tandis qu'un "Sixteen Jackies" a trouvé preneur pour 33,8 millions de dollars.

Ce tableau, composé de seize visages de Jackie Kennedy sur fond bleu, était estimé à 15-20 millions de dollars par Sotheby's, un prix largement dépassé à coups d'enchères qui l'ont fait grimper de millions en millions.

>> La présentation (en anglais) de la collection Macklowe:

afp/vajo

Publié

Vente provoquée par le divorce du couple Macklowe

Le promoteur new-yorkais Harry Macklowe, qui a fait construire la plus haute tour résidentielle de New York, avait fait placarder au bas de l'édifice un portrait de 13 mètres de haut de sa nouvelle épouse, en 2019.  [TIMOTHY A. CLARY - AFP]Le promoteur new-yorkais Harry Macklowe, qui a fait construire la plus haute tour résidentielle de New York, avait fait placarder au bas de l'édifice un portrait de 13 mètres de haut de sa nouvelle épouse, en 2019. [TIMOTHY A. CLARY - AFP]Cette vente aux enchères est la conséquence du divorce prononcé en 2018 entre le promoteur immobilier Harry Macklowe et son épouse Linda Burg, administratrice honoraire du Met Museum, qui formaient un couple richissime ayant amassé une impressionnante collection d'oeuvres d'art pour leurs résidences, à New York et dans les Hamptons.

Après une séparation médiatisée et houleuse, Harry Macklowe avait fait afficher son visage et celui de sa nouvelle épouse Patricia Landeau sur la façade d'un de ses immeubles à New York en 2019.

La justice avait imposé la vente de la collection, l'ancien couple ne parvenant pas à se mettre d'accord sur la valeur des oeuvres. Au début de la vente, Sotheby's a confirmé qu'elle avait apporté sa garantie à la totalité des lots vendues.