Modifié

Le défi des musées suisses sur les réseaux sociaux avec #museumkick

La chronique culturelle (vidéo) – La journée internationale des musées [RTS]
La chronique culturelle (vidéo) – La journée internationale des musées / La Matinale / 2 min. / le 14 mai 2021
A l'occasion de la Journée internationale des musées qui se tient ce dimanche, une campagne a été lancée sur les réseaux sociaux. Les institutions et le public sont invités à partager des vidéos de leurs expériences dans les musées suisses.

Cette campagne, qui rêve de devenir virale, a été lancée par l'Association des musées suisses (AMS) et le Conseil international des musées (ICOM). Le défi lancé aux visiteuses et visiteurs, ainsi qu’à tous les musées suisses, consiste à raconter des expériences personnelles vécues devant un objet, un tableau ou tout simplement à un certain endroit du musée.

Le hashtag #museumkick permet de rassembler tous ces contenus sur Twitter, Facebook ou YouTube. Des vidéos ont déjà été publiées par le Musée Olympique de Lausanne ou encore celui de la Réforme à Genève et plus de 150 musées ont annoncé leur contribution à cette campagne.

Le public au centre

Les visiteurs et visiteuses sont invités à participer à ce petit mouvement muséal sur les réseaux sociaux avec des photos ou des vidéos. Il suffit de raconter une expérience personnelle, une anecdote, une émotion, de la publier sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #museumkick et en marquant le nom du musée.

Le challenge pour inspirer

Le fait que les musées ont été fermés durant de longs mois ou que les confinements ont été difficiles à vivre à travers le monde a déclenché une vague de créativité mondiale. L'année passé, afin de tromper l'ennui, les internautes étaient par exemple invités par le Getty Museum de Los Angeles à recréer des œuvres d’art avec des objets du quotidien.

Une opération qui s'est traduite par une déferlante hilarante et bluffante de Joconde, de Vénus faites maison de Botticelli et autre Laitière de Vermeer. Les challenges sur les réseaux sociaux permettent surtout de susciter de l'intérêt d'une manière totalement différente pour l'histoire de l'art et ses chefs d'oeuvre. Après plus d'une année de crise sanitaire, les musées semblent désormais privilégier l'expérience du visiteur.

>> A écouter aussi: Le challenge de Getty Museum expliqué par le sociologue Gianni Haver

"The Laundress", 1761, Jean-Baptiste Greuze, recréée dans le cadre du Getty Museum Challenge sur Instagram par Elizabeth Ariza and family. [Getty Museum]Getty Museum
On se fait un tableau ? / Vertigo / 5 min. / le 8 avril 2020

Grâce aux réseaux sociaux et à l'interactivité qu'ils permettent, le public s'approprie l'art, le vit, le triture et le partage avec sa communauté. Nous vivons peut-être la fin du "ne pas toucher", la fameuse phrase que l'on lit dans les musées. Et c'est tant mieux.

Miruna Coca-Cozma

La Journée internationale des musées, dans toute la Suisse, dimanche 16 mai.

Publié Modifié