Modifié

Décès du célèbre architecte tessinois Luigi Snozzi

Portrait de l'architecte tessinois Luigi Snozzi. Ici en 1996. [Keystone]
Décès de l'architecte tessinois Luigi Snozzi / Le Journal horaire / 1 min. / le 30 décembre 2020
Eminent représentant de l'école d'architecture au Tessin, Luizi Snozzi est décédé mardi à l'âge de 88 ans du Covid-19, dans une maison de retraite de Minusio au Tessin.

Les travaux de Luigi Snozzi ont influencé plusieurs générations d’architectes. Mais ce sont surtout ses qualités d’urbaniste qui l’ont rendu célèbre. L'architecte a principalement travaillé dans sa région natale, avec des constructions caractéristiques basées sur le béton apparent.

"Toute intervention implique destruction. Il faut détruire consciencieusement, avec de la joie", déclarait-il souvent.

Il faisait partie des figures éminentes de l'école d'architecture au Tessin, aux côtés de ses confrères Mario Botta et Livio Vacchini, et défendait l'idée d'une architecture rationnelle.

De nombreuses récompenses

Ses principales créations de maisons, parmi lesquels les demeures Snider et Cavalli, à Verscio, sont les plus connues.

Il a également réalisé des projets de développement urbain, à l'image de la rénovation globale du centre du village de Monte Carasso. Son travail sur le couvent fait figure de référence lorsqu’il est question d’interaction entre architecture et urbanisme.

Chaque année, des centaines d’architectes et d’amateurs de bâti en provenance des quatre coins du monde se pressent dans la petite commune au sud de Bellinzone, qui avait été honorée des prix "Wakker" et "Béton" en Suisse et du "Prince of Wales" de l’Université de Harvard, en 1993.

Le couvent de Monte Carasso avait été abandonné durant le 19e siècle. Dans les années 1980, l'architecte Luigi Snozzi a créé un projet pour faire revivre ce site à travers une architecture contemporaine. [Flautor - CC0 1.0]Le couvent de Monte Carasso avait été abandonné durant le 19e siècle. Dans les années 1980, l'architecte Luigi Snozzi a créé un projet pour faire revivre ce site à travers une architecture contemporaine. [Flautor - CC0 1.0]

Luigi Snozzi a représenté l'Italie lors de la Biennale d'architecture de Venise en 1996 et remporté le prestigieux prix Meret Oppenheim en 2018, qui récompense les meilleurs artistes suisses.

Il était également professeur à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne de 1985 à 1997. Au bord du Léman, on se souvient encore de l’attention que cet intellectuel portait au territoire et de sa lutte sans relâche contre l’expansion urbaine incontrôlée.

afp/ndp/aq

Publié Modifié