Publié

Une exposition retrace l'histoire de l'épuisement au masculin

Aperçu de l'exposition "L'homme épuisé". [Musée national suisse]
Aperçu de l'exposition "L'homme épuisé". [Musée national suisse]
Le burn-out est un thème récurrent dans nos sociétés. Le Musée national suisse propose de se pencher sur l'épuisement des hommes. Montrant que celui-ci n'est pas nouveau, cela fait plus de 2'000 ans que l'homme s'épuiserait à vouloir correspondre à ses idéaux.

Héros, guerrier, sportif d'élite, l'homme, in fine, serait toujours perdant. Au fil de l'histoire, les hommes se sont inventé de nombreux idéaux héroïques qui, in fine, s'avèrent trop grands pour eux. A force de tenter de ressembler à cet idéal de masculinité, les hommes finissent par se briser.

L'exposition "L'homme épuisé" présentée au Musée national Zurich explore l'image de l'homme dans la culture européenne. Des témoignages des deux derniers millénaires issus de la philosophie, de la société ou de la médecine illustrent le concept de masculinité et la lutte pour se l'approprier. On retrouve ses traces au fil des siècles dans l'art, l'histoire, la littérature et le cinéma.

>> A voir, le reportage du 19h30:

Une exposition du musée national suisse retrace l'histoire de l'épuisement au masculin [RTS]
Une exposition du musée national suisse retrace l'histoire de l'épuisement au masculin / 19h30 / 2 min. / le 24 novembre 2020

L'émancipation masculine

"Le père a aussi une pression énorme à devoir concilier des injonctions de la société - qu'il soit performant notamment dans la sphère professionnelle - et des injonctions qui sont personnelles, des besoins d'être en lien avec leurs enfants", explique Gilles Crettenand, spécialiste en masculinités, à la RTS. Cet idéal de virilité, de performance, viendrait des Grecs. Un idéal que tenterait de corriger le christianisme, en vain. L'homme affaiblit se dote d'armures, et les héros continuent à tomber.

Ce stéréotype historique de l'homme viril qui nous vient des temps anciens, ce modèle ne correspond plus du tout aux besoins, aux aspirations des hommes dans nos sociétés occidentales.

Gilles Crettenand, spécialiste en masculinités

L'exposition montre l'évolution des idéaux virils au cours des siècles, en s'appuyant sur près de 200 artefacts culturels et artistiques. Comme les femmes, les hommes doivent donc s'émanciper. Une libération qui doit être, avant tout, intérieure. "On doit pouvoir s'émanciper et aller vers notre intériorité, cette sphère qui s'intéresse plus aux ressentis, aux émotions, au care", conclut Gilles Crettenand.

Sujet TV: Jean-Marc Heuberger

Adaptation web: ld

L'exposition "L'homme épuisé" à voir jusqu'au 10 janvier 2021 au Musée national Zurich.

Publié