Modifié

Des photos de l'ère industrielle de la collection Herzog exposées à Bâle

"The Incredible World of Photography. Collection Ruth et Peter Herzog" au Kunstmuseum de Bâle. [Georgios Kefalas - Keystone]
Lʹinvité: Peter Herzog / Six heures - Neuf heures, le samedi / 7 min. / le 18 juillet 2020
L'ère industrielle racontée en 400 photographies jamais présentées au public: le Kunstmuseum de Bâle propose dès samedi une exposition sur ce thème. "The Incredible World of Photography. Collection Ruth et Peter Herzog" est visible jusqu'au 4 octobre.

La collection de Ruth et Peter Herzog, qui appartient depuis 2015 au cabinet d'art du duo d'architectes bâlois Jacques Herzog et Pierre de Meuron, comprend 50'000 photos datées du 19e siècle aux années 1970. Elle couvre les principales évolutions de la photographie analogique, selon le Kunstmuseum de Bâle.

A travers un parcours réparti dans neuf pièces, l'exposition se penche sur la photographie amateur, commerciale et scientifique du 19e siècle ainsi que sur la photographie publicitaire et de presse du 20e siècle. Les clichés sont l'oeuvre de photographes suisses et internationaux.

Une collection lancée un peu par hasard

"En mai 1974, au marché aux puces à Zurich, ma femme m'a montré une photo d'un demi-cercle de femmes qui travaillaient et ça a été une révélation pour moi, car j'ai compris que "The Incredible World of Photography. Collection Ruth et Peter Herzog" au Kunstmuseum de Bâle. [Georgios Kefalas - Keystone]"The Incredible World of Photography. Collection Ruth et Peter Herzog" au Kunstmuseum de Bâle. [Georgios Kefalas - Keystone] c'était en même temps un objet esthétique et un document", confie Peter Herzog samedi dans La Matinale.

Le couple a acheté cette photo pour 80 francs et cette acquisition a été le début de leur intérêt pour la photographie. "J'ai alors commencé à regarder soigneusement les photos, de famille ou d'entreprises, et j'ai compris la richesse de la photographie", ajoute Peter Herzog.

"La société industrielle, la vie de l'homme dans l'industrie, m'ont tout de suite intéressé", estime-t-il, jugeant que certaines photos n'ont peut-être aucune valeur pécuniaire, mais valent beaucoup pour lui. Elles permettent à ses yeux de se souvenir du passé et de mieux comprendre le présent.

boi avec ats

Publié Modifié