Modifié le 17 mars 2020 à 10:37

Rudy Decelière transforme la Ferme-Asile de Sion en grange chantante

Rudy Decelière lors du montage de l'exposition.
Une exposition sonore de Rudy Decelière à découvrir à la Ferme-Asile à Sion Le 12h30 / 2 min. / le 15 février 2020
L'artiste franco-suisse Rudy Decelière présente trois nouvelles installations inspirées des sons et des mouvements de la nature à l'occasion de l'exposition "L'accalmie des paradoxes".

La Ferme-Asile de Sion fait de drôles de bruit. En entrant, le visiteur entend le son de petits marteaux qui frappent le bois, comme si une multitude d'oiseaux tapaient leur bec contre un tronc d'arbre. Pourtant, il n'y a ni marteaux ni oiseaux dans la pièce. D'où le son vient-il?

Là où la nature et l’artificiel se croisent

"Dès la première visite de la grange, travailler avec le sol était une évidence", explique l'artiste Rudy Decelière. "La Ferme-Asile est très grande. Au lieu d'essayer de remplir cet espace, je me suis dit que ce serait pas mal de travailler dans l'invisible." De cette réflexion est née "Non-Dit", une installation sonore constituée de 500 petits électro-aimants placés sous le plancher de la grange. Connectés entre eux et dirigés par ordinateur, ils tapotent le bois et produisent un son intrigant qui semble alors surgir de nulle part.

"Perméabilité magnétique du vide" de Rudy Decelière.
"Perméabilité magnétique du vide" de Rudy Decelière. [DR]

Dans cette grange se trouve aussi une prairie artificielle, dont les herbes hautes vacillent au gré du vent. Il s'agit de "Perméabilité magnétique du vide", une œuvre mettant en scène le croisement de la nature et de la mécanique. Chaque brin d'herbe, séché puis entouré d'un fil de cuivre, est ensuite placé sur un petit aimant. On connecte alors ces fils de cuivre entre eux, et l'électricité se charge du reste.

"J'irai avec elle", le courant infini du Rhône

Rudy Decelière habite Genève. Sa ville est reliée à Sion – et à la Ferme-Asile – par le Rhône. Fasciné par le fleuve, l'artiste L'a filmé à l'aide d'un drône. Projetée sur un écran recto-verso, cette double-vidéo immersive montre le Rhône sous un angle inhabituel. Pierres, terre, branches, vitesse: on apprend à mieux le connaître.

"J’irai avec elle", oeuvre de Rudy Decelière à la Ferme-Asile de Sion.
"J’irai avec elle", oeuvre de Rudy Decelière à la Ferme-Asile de Sion. [DR/Ferme-Asile]

Avec son travail, Rudy Decelière nous incite à prendre le temps d'imaginer et d'écouter. Les installations s'inspirent de la nature dans ce qu'elle a d'invisible. Elles n'ont ni début ni fin, ce qui incite à méditer ou à se laisser porter.

Sujet radio: Sylvie Lambelet

Adaptation web: Myriam Semaani

La Ferme-Asile de Sion est temporairement fermée en raison de l'épidémie de coronavirus.

Publié le 18 février 2020 à 08:24 - Modifié le 17 mars 2020 à 10:37