Publié le 07 janvier 2020 à 15:49

"Héroïnes", l'exposition qui porte haut la voix des femmes opprimées

L'artiste fribourgeoise Isabelle Pilloud a conçu une exposition basée sur les récits de centaines de femmes, des héroïnes.
L'artiste fribourgeoise Isabelle Pilloud a conçu une exposition basée sur les récits de centaines de femmes, des héroïnes. 12h45 / 2 min. / le 06 janvier 2020
L'artiste fribourgeoise Isabelle Pilloud a conçu une exposition basée sur les récits de centaines de femmes croisées à travers le monde. Un hommage aux combats de ces héroïnes ordinaires contre l'oppression dans leurs pays.

En visitant cette exposition, on croit partout entendre des échos, comme des bruissements de milliers d’histoires qui s’entremêlent. Ce sont ces murmures que l’artiste fribourgeoise Isabelle Pilloud a voulu figer sur la toile, pour raconter les destinées des nombreuses femmes qu’elle a croisées à travers le monde, luttant chacune à sa façon contre l’oppression.

Comme une robe en tissu rouge, qui raconte une jeune femme d’origine turque rencontrée à Berlin, obligée de fuir son domicile lorsqu’on a voulu lui imposer un mari. "Cette jeune femme est aujourd'hui toujours en fuite et se cache à travers l'Europe", regrette Isabelle Pilloud. La petit robe rouge et les papillons qui la symbolisent racontent cette idée de liberté.

Vue de l'exposition "Héroïnes" à Fribourg.
Vue de l'exposition "Héroïnes" à Fribourg. [Isabelle Pilloud - DR]

Les combats d'anonymes

En visitant l'exposition "Héroïnes", on découvre aussi les combats de la jeune militante pakistanaise Malala ou des suffragettes mais surtout celui d’anonymes. Les luttes sont souvent intimes, mais toujours inspirantes. Comme celle de Marie-Thérèse, enfant placée en orphelinat dès trois ans, longtemps victime de violence, dont Isabelle Pilloud a voulu peindre la détermination.

Grâce à une bourse de l’Etat de Fribourg, Isabelle Pilloud a pu déplacer son atelier du Japon à l’Argentine en passant par le Canada. Partout, chacun pouvait raconter l’histoire de son héroïne et symboliser sa présence sur une immense carte. "Le travail est participatif et l'exposition existe grâce au travail du public", explique l'artiste à la RTS. La carte géante représente ainsi un concentré de destinées de personnes qui ont vécu partout dans le monde, à toutes les époques.

Ceux qui voudront participer à cette histoire sans fin peuvent le faire jusqu’au mois d’août 2020 à l’Espace Niki de Saint-Phalle, à Fribourg. L’exposition devrait ensuite poursuivre son tour du monde.

Sujet TV: Melchior Oberson

Adaptation web: mh

Exposition "Héroïnes", à découvrir à l'Espace Jean Tinguely - Niki de Saint Phalle, jusqu'au 16 août 2020.

Publié le 07 janvier 2020 à 15:49