Modifié le 16 mai 2019 à 19:19

Le plasticien Jeff Koons devient l'artiste vivant le plus cher du monde

Jeff Koons pose avec son oeuvre "Rabbit" à la Tate Modern de Londres en 2009.
Le plasticien Jeff Koons est l'artiste vivant le plus cher: interview de Nicolas Galley Forum / 6 min. / le 16 mai 2019
Une sculpture du plasticien américain Jeff Koons a été vendue mercredi 91,1 millions de dollars lors d'enchères organisées par la maison Christie's à New York, un record pour un artiste vivant.

Le "Rabbit", qui représente un moulage en acier d'un lapin gonflable, a battu d'un souffle le tableau "Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)" du peintre britannique David Hockney, qui avait atteint 90,3 millions de dollars mi-novembre, déjà chez Christie's à New York.

>> Lire: Le record d'enchères pour un artiste vivant établi par une toile de Hockney

La sculpture star de la vente de printemps de Christie's a été adjugée 80 millions de dollars, soit le même prix au marteau que la toile de Hockney, mais a battu le record en ajoutant commission et frais, avec un prix final de 91,075 millions de dollars.

Record récupéré

Le plasticien de 64 ans a ainsi récupéré le record qu'il détenait avant d'être brièvement détrôné par David Hockney. Son "Balloon Dog (Orange)", vendu 58,4 millions de dollars en 2013, avait tenu cinq ans.

Le "Rabbit" est l'une des oeuvres les plus connues de l'artiste qui a bousculé les conventions du monde des arts. Ce lapin fait partie d'une série de trois effectuée par Jeff Koons en 1986.

Artiste controversé

C'est un nouveau triomphe pour le plasticien controversé, qui a suscité des conversations sans fin, depuis son émergence durant les années 80, sur la valeur artistique et marchande d'une oeuvre.

Commercial hors pair, il a régulièrement soulevé des controverses, notamment avec ses tableaux et sculpture dans lesquels il copulait avec l'ancienne star italienne du cinéma la Cicciolina, qu'il épousera en 1991 (divorce en 1994).

Il a néanmoins déjà trouvé sa place dans les musées. En 2014, le Whitney Museum de New York et le Centre Pompidou à Paris lui avaient consacré une grande rétrospective, qui avait voyagé des Etats-Unis vers la France.

ats/cab

Publié le 16 mai 2019 à 10:07 - Modifié le 16 mai 2019 à 19:19