Modifié le 13 mai 2019 à 12:29

La "Barca Nostra" de Christoph Büchel fait polémique à la Biennale de Venise

La "Barca Nostra" de Christoph Büchel fait polémique à la Biennale d'art de Venise
Si la photo est bonne – La "Barca Nostra" de Christoph Büchel fait polémique à la Biennale d'art de Venise Si la photo est bonne / 2 min. / le 13 mai 2019
Le Bâlois Christoph Büchel expose la gigantesque épave d'un bateau de migrants échoué en 2015 en Méditerranée entraînant la mort de 800 à 1000 personnes. L'oeuvre a déjà fait réagir la droite italienne.

La 58e Biennale d'art de Venise a ouvert ses portes samedi. Les oeuvres présentées sous le titre "May you live in interesting times" ("Puissiez-vous vivre une époque intéressante") sont à voir jusqu'au 24 novembre. Près de 80 artistes y participent.

La Biennale est l'une des plus importantes plateformes internationales en matière d'art et d’architecture contemporains. Parmi les oeuvres présentées, celle du Suisse Christoph Büchel, qui avait déjà créé la polémique en 2015 en installant une mosquée dans une ancienne église de la ville. L'oeuvre avait alors été censurée par les autorités italiennes.

Coque éventrée

Aujourd'hui, il expose sur les quais immaculés de l'Arsenale (anciens chantiers navals de Venise), un navire rouillé, la coque éventrée. Face au majestueux paysage de la Cité des Doges, l'épave bleue et rouge a été découpée au niveau de la ligne de flottaison, signe d'une intervention. C'est par cette ouverture que les pompiers sont allés récupérer en avril 2015 les corps de près de 1000 migrants entassés dans la cale.

Ils furent les victimes du naufrage de leur bateau de pêche, qui avait chaviré à l'approche d'un cargo portugais envoyé à son secours. Seuls 28 passagers avaient pu être sauvés. Il s'agit de l'une des pires catastrophes survenues en Méditerranée.

"Barca Nostra", l'oeuvre de Christoph Büchel, rappelle le sort réservé à de nombreux migrants qui ont traversé la Méditerranée.
"Barca Nostra", l'oeuvre de Christoph Büchel, rappelle le sort réservé à de nombreux migrants qui ont traversé la Méditerranée. [ANDREA MEROLA - Keystone]

Une oeuvre polémique et politique

Pour la Biennale de Venise, le Bâlois Christoph Büchel a obtenu l’autorisation des autorités italiennes de transporter l’épave depuis le sud du pays et de l'exposer dans le cadre de son projet "Barca Nostra".

Un titre qui rappelle l'opération de recherche et de sauvetage Mare Nostrum, interrompue quelques mois avant le drame par les autorités italiennes, en raison d'un manque de financement.

Polémique et politique, l'oeuvre de Christoph Büchel a déjà fait réagir la droite italienne. Des représentants du parti de la Lega ont suggéré le rapatriement de l'épave en Suisse, pour réfléchir à sa propre prise en charge de la crise migratoire.

Sophie Iselin/ats/mh

Publié le 13 mai 2019 à 11:01 - Modifié le 13 mai 2019 à 12:29