Modifié

Tableau le plus cher du monde, le "Salvator Mundi" de Leonard de Vinci a "disparu"

Le tableau "Salvator Mundi" de Léonard de Vinci, vendu 450 millions de dollars en 2017, n'est plus réapparu en public depuis. [Andy Rain - KEYSTONE/EPA]
Vendu pour 450 millions en novembre 2017, le "Salvator Mundi" de Léonard de Vinci n'est plus apparu en public depuis. / Le Journal horaire / 31 sec. / le 28 avril 2019
Alors que l'on commémorera jeudi les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, son tableau "Salvator Mundi", vendu au prix record de 450 millions de dollars en 2017, n'est plus réapparu en public depuis. Le Louvre l'espère toujours pour une exposition cet automne.

Où est passé le tableau le plus cher du monde? A quelques mois de la grande rétrospective Léonard de Vinci prévue cet automne au Louvre de Paris, la localisation de ce tableau de 65 x 45 cm, où le Christ émerge des ténèbres et bénit d'une main le monde en tenant un globe transparent dans l'autre, reste un mystère.

Le Louvre espère toujours le prêt de cette oeuvre pour son exposition: "Nous l'avons demandée au Département de la culture et du tourisme d'Abu Dhabi", a confirmé le musée parisien à l'AFP. Mais "nous n'avons pas encore la réponse", ajoute-t-il. Le ministère de la Culture et du Tourisme émirati, de son côté, n'a pas répondu aux questions de l'AFP, confirmant seulement qu'ils étaient "propriétaires" du tableau.

Le "Salvator Mundi" devait être exposé en septembre dernier au nouveau Louvre Abu Dhabi, musée ouvert en novembre 2017 et partenaire du musée parisien. Or, le musée émirati avait annoncé à la surprise générale le report de l'exposition.

>> Lire notre article consacré à cette exposition: Le Léonard de Vinci à 450 millions de dollars ira au Louvre d'Abou Dhabi

Pas exposé pour raisons religieuses?

Près d'un an et demi après sa vente, on ignore officiellement qui a acheté le tableau. Selon le Wall Street Journal, l'acheteur serait le prince saoudien Badr ben Abdallah, agissant au nom du puissant prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, lequel n'a jamais confirmé ni démenti l'achat de cette oeuvre.

>> Regarder le sujet du 12h45 de la RTS consacré à cet achat controversé

Le "Salvator Mundi", exposé à Abu Dhabi, continue à faire débat [RTS]
Le "Salvator Mundi", exposé à Abu Dhabi, continue à faire débat / 12h45 / 1 min. / le 9 décembre 2017

Selon Artprice, le leader mondial des banques de données sur la cotation de l'art, les oulémas de l'université Al Azhar du Caire auraient déconseillé au prince héritier de s'afficher avec le tableau pour des raisons religieuses, car Jésus y est représenté en tant que sauveur du monde.

Concernant la localisation actuelle du tableau, les experts interrogés sont partagés: certains le voient dans les réserves du Louvre Abu Dhabi, mais d'autres estiment qu'il n'y est jamais arrivé, l'un évoquant "un musée à Genève".  Du côté de Christie's, la maison de vente qui avait organisé les enchères record, on se borne à indiquer que le "Salvator Mundi" a été transféré "avec succès à ses nouveaux propriétaires, sous le contrôle d'experts compétents".

Doute sur la paternité de l'oeuvre

Ce mystère s'ajoute aux doutes récurrents de certains spécialistes sur la paternité de l'oeuvre, qui pourrait avoir été réalisée par des disciples de Léonard et non par le maître. Selon Jacques Franck, à l'époque où le tableau a été peint, aux alentours de 1500, "Léonard de Vinci faisait exécuter ses oeuvres par son atelier". Ce spécialiste de la technique picturale du génie italien ajoute que certains détails, comme la mauvaise exécution du majeur du Christ, attesteraient qu'il n'a pas été peint par de Vinci.

L'expert avance même que ce sont ces doutes sur la paternité du tableau qui auraient "incité son propriétaire" à ne pas l'exposer tant que les experts ne se seront pas tombés d'accord.

afp/vic

Publié Modifié

Rétrospective de Vinci au Louvre: il faudra réserver

Une exposition rétrospective consacrée à Léonard de Vinci sera organisée au musée du Louvre de Paris du 24 octobre 2019 au 24 février 2020, dans le cadre du 500ème anniversaire de la mort de l'artiste.

En raison de la forte affluence attendue, elle ne sera accessible que sur réservation préalable à partir du 18 juin, afin de procurer aux visiteurs un meilleur confort de visite et d'éviter les cohues, selon le musée.

L'exposition Léonard de Vinci constitue l'un des grands évènements de l'année artistique à Paris. La France espère des prêts des musées italiens et d'autres musées français et européens.

En novembre dernier, l'Italie avait fait part de son agacement face aux nombreux prêts demandés par la France, avec l'impression que Paris accaparait l'oeuvre du grand maître italien. Le prêt des toiles et des dessins était prévu dans le cadre d'un accord signé par le précédent gouvernement de la Péninsule.