Publié le 14 septembre 2018

En Suisse romande, les résidences d'artistes ont le vent en poupe

La résidence a pris place dans un ancien verger à la Tour-de-Peilz.
Les résidences d'artistes prennent de l'ampleur en Suisse Le 12h30 / 2 min. / le 14 septembre 2018
Après l'ouverture de la Maison de l'écriture à Montricher l'an passé, la Fondation La Becque inaugure vendredi soir son site d'accueil international d'artistes à la Tour-de-Peilz, autre ville vaudoise. Les résidences d'artistes se multiplient.

Après l'ouverture de la Maison de l'écriture l'an passé à Montricher, dans le canton de Vaud, la Fondation La Becque inaugure ce vendredi son site d'accueil international d'artistes à la Tour-de-Peilz. L'émergence de telles structures a pris de l'ampleur ces dernières années.

A à la Tour-de-Peilz, les pieds presque dans le Léman, tout est prêt. A la place d'un ancien et vaste verger, les appartements à l'allure japonisante peuvent accueillir des artistes venus du monde entier. A La Becque, huit appartements sont prêts à accueillir des résidents.

On cherche avant tout à soutenir des projets qui exploreront des interactions entre nature et technologie qui, à notre sens, sont des notions extrêmement importantes, qui sont de plus en plus liées. On aimerait travailler sur ces points, et ça nous distinguera un peu d'autres résidences.

Luc Meier, directeur de la résidence de La Becque

Véritable phénomène

D'autres résidences existent. Et elles se sont multipliées ces dernières années. Elles attirent de nouveaux artistes grâce à de meilleures stratégies d'informations.

Les résidences d'artistes, ce sont des logements gratuits et une bourse mensuelle de 1'500 francs. Pour Jean-Paul Felley, directeur de l'Ecole cantonal d'art du Valais, la création de nouvelles résidences révèle le dynamisme du mécénat suisse.

Quand on s'adresse à des artistes, on s'adresse quand même avant tout à des gens qui sont dans des situations financières relativement précaires, qui prennent des risques dans leur métier. Les conditions d'accueil sont les mêmes pour tous les candidats sélectionnés.

Luc Meier, directeur de la résidence de La Becque

La Suisse dispose aussi de résidences d'artistes hors de ses frontières, notamment à Rome, Paris ou Berlin. Ce foisonnement n'inquiète pas Luc Meier, qui considère qu'il n'y a pas de concurrence entre les résidences accueillant des artistes différents et des projets très variés.

Pierre-Etienne Joye/ld

Publié le 14 septembre 2018