Modifié le 08 août 2018 à 23:10

A quoi ressemblait la ville soleuroise de Granges à l’époque des Romains?

Fouilles en février 2014. La nécropole médiévale au centre de Granges (SO).
Fouilles en février 2014. La nécropole médiévale au centre de Granges. [Services archéologiques cantonaux de Soleure - Kantonsarchäologie Solothurn]
En 2014, des archéologues soleurois ont mis au jour une cinquantaine de tombes intactes datant du début du Moyen Age, une découverte quasi unique dans la région. Retour sur les trésors trouvés par les archéologues.

On savait depuis longtemps que des ossements reposaient près de l’église St. Eusebius de Granges, au pied du flanc sud du Jura. Depuis le début du XIXe siècle, curieux et naturalistes creusent régulièrement à la recherche de vestiges.

La surprise n’en a pas été moins grande il y a quatre ans, lorsque 60 squelettes ont été découverts lors des fouilles.

Une découverte spectaculaire

Pour Mirjam Wullschleger, des services archéologiques cantonaux de Soleure qui a dirigé les fouilles, "c’est une découverte quasi unique dans la région". Qui peuvent bien être les défunts qui reposent ici dans leur dernière demeure depuis 1400 ans, soit peu après les invasions barbares?

Fouilles en février 2014. Les archéologues mettent au jour et recensent les tombes.
Fouilles en février 2014. Les archéologues mettent au jour et recensent les tombes. [Services archéologiques cantonaux de Soleure - ©KANTONSARCHÄOLOGIE SOLOTHURN]

Rappel historique

Après l’effondrement de l’Empire romain à la fin du V siècle, les descendants des Gallo-romains vivent sur le territoire de la Suisse actuelle. Les autochtones sont des "Romani", c'est-à-dire des Romains, ou Romans. Après le retrait des troupes romaines, leur nombre chute, surtout dans la partie orientale de la Suisse telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Au VI siècle, les Francs germaniques prennent le pouvoir en Europe occidentale et centrale. La Suisse fait elle aussi partie de l’Empire des Francs, qui s’étend alors du nord de la France actuelle à la Belgique et au Rhin inférieur. Les Francs soumettent les Burgondes, les Alamans et d’autres voisins.

Röstigraben au début du Moyen Age

Au VII siècle, les premiers colons alémaniques quittent l’Alsace et le sud de l’Allemagne et s’établissent dans notre pays. Ils s’installent principalement dans la partie orientale dépeuplée du Mittelland.

On a ainsi: une partie occidentale romane avec les descendants des Gallo-romains. Et une partie orientale alémanique avec les colons germaniques. "C’est ce que nous appelons le Röstigraben médiéval", explique Mirjam Wullschleger.

>> A écouter l'émission de SRF 2 Kultur sur le sujet (en allemand):

Objets funéraires alémaniques

Cette "barrière" courait à l’est de Soleure, près de Wangen an der Aare (entre Soleure et Olten) ou d’Oensingen (dans le district de Gäu). Cela signifie que la ville de Granges, qui fait aujourd’hui partie de la Suisse alémanique, se trouvait en territoire roman au début du Moyen Age. Les morts enterrés dans le cimetière de Granges étaient des Romans.

Des têtes, des pattes et des corps d’animaux sont visibles sur les rivets en bronze du scramasaxe. 600-630 apr. J.-C. Des têtes, des pattes et des corps d’animaux sont visibles sur les rivets en bronze du scramasaxe. 600-630 apr. J.-C. [C. Leuenberger (Soleure) - KANTONSARCHÄOLOGIE SOLOTHURN] Or au VII siècle, la ville se trouvait dans une zone frontalière et de contact où des coutumes germaniques ont pu s’imposer", précise Mirjam Wullschleger. La frontière était alors assez floue.

Etui en cuir rehaussé de rivets ouvragés

C’est ce que confirment divers objets funéraires que les archéologues ont trouvés en 2014 dans la nécropole de Granges. Les Romans avaient abandonné les objets funéraires depuis le V siècle, mais ils auraient repris cette coutume sous l’influence de leurs nouveaux voisins alémaniques.

L’homme du tombeau 46 a été enterré avec sa ceinture, sa sacoche et son scramasaxe – un long coutelas – comme le voulait la coutume chez ses voisins alémaniques. Le scramasaxe était dans un étui en cuir décoré de rivets ouvragés.

Barbare et sombre?

La mode féminine était, elle aussi, un art accompli. Les dames aisées de Granges portaient de larges ceintures avec de lourdes boucles décorées.

La ceinture est rehaussée d’incrustations de fils et de plaques d’argent. 600-630 apr. J.-C. La ceinture est rehaussée d’incrustations de fils et de plaques d’argent. 600-630 apr. J.-C. [C. Leuenberger (Soleure) - KANTONSARCHÄOLOGIE SOLOTHURN]

Ce bijou était bien visible sous son manteau. D’autres femmes portaient des ceintures plus sobres avec de simples boucles en fer, mais avec aux doigts de beaux anneaux sertis de pierres de verre.

Le Moyen Age précoce, qui a duré du V au IX siècle, est considéré comme une époque "sombre et barbare" par les historiens, car il existe peu de documents écrits.Pour Mirjam Wullschleger, les découvertes archéologiques relativisent cette image peu flatteuse: "on reconnaît le grand savoir-faire des artisans de l’époque".

Irène Dietschi (pour SRF Kultur)/Réalisation web Miruna Coca-Cozma

>> Cet article a été publié sur le site de SRF Kultur et dans l'émission Radio SRF 2 Kultur, Wissenschaftsmagazin, 4.8.18, à 12 h 38

>> Les Services archéologiques cantonaux de Soleure organisent une exposition sur le site de la nécropole de Granges (automne 2018).

Publié le 08 août 2018 à 19:06 - Modifié le 08 août 2018 à 23:10